Magazine

Un baptème vire au drame

Publié le 24 septembre 2008 par Curly

Un touriste japonais s’est noyé hier après-midi, alors qu’il venait d’effectuer son baptême de plongée à l’île aux Canards. Il a pu être secouru à temps, mais semble avoir subi de sérieux dommages cérébraux.

« Un moment probable de panique ». C’est de cette manière que Raoul Monthouël, moniteur de plongée et directeur de Nouméa Diving  interprète ce qui a entraîné un touriste japonais de 48 ans à se noyer, alors qu’il venait d’achever sa plongée et qu’il se trouvait en surface. Pris en charge par l’équipage du bateau puis par le Samu, la victime a été ramenée sur le port de Nouville-Plaisance, d’où il a été transféré au CHT. Hier soir, il était toujours sous assistance respiratoire et son état restait préoccupant  : il a vraisemblablement dû subir de graves lésions cérébrales en raison du manque d’oxygénation.
Hier après-midi, vers 15 heures, le touriste achève donc son baptême de plongée qu’il vient d’effectuer avec une monitrice de Nouméa Diving , dont le bateau est amarré au ponton de l’île aux Canards. « L’homme se trouvait hors de l’eau, à environ une dizaine de mètres du bateau, raconte Raoul Monthouël. A un moment, on a vu qu’il appelait à l’aide. On lui a jeté un bout et dans le même temps, j’ai plongé pour le secourir. Je le lui ai enlevé avant de le ramener sur le bateau où nous avons entamé le bouche à bouche et les massages cardiaques. » Au moment de la noyade, l’homme aurait pu être déséquilibré par son équipement.
Le CHT est alors prévenu et dépêche sur place les urgentistes du Samu en hélicoptère. En attendant, l’équipe du bateau s’emploie avec les moyens du bord, puisqu’elle dispose de bouteilles à oxygène. Puis l’équipe médicale prend le relais sur le pont. Mais le touriste a beaucoup d’eau dans les poumons, ce qui ne facilite pas sa réanimation. Ce sera finalement chose faite grâce à l’appareillage technique du Samu.
La victime a été ramenée à bord du bateau. A son arrivée à Nouville, l’épouse de l’infortuné, en état de choc, a également été prise en charge par les sapeurs-pompiers.

Dès lundi après-midi, les services de police avaient ouvert une enquête afin de cerner avec précision les circonstances de ce drame et les éventuelles responsabilités. Au cours de la journée d’hier, ils ont poursuivi les auditions de plusieurs personnes à titre de témoins, dont le directeur de plongée de Nouméa Diving, qui organisait la sortie en mer. Ces auditions devraient se poursuivre aujourd’hui.

Le touriste japonais de 48 ans qui s’est noyé lundi après-midi à l’île aux Canards, alors qu’il venait d’effectuer un baptême de plongée, est décédé hier (mardi) au CHT, à 17h15, après un arrêt cardiaque.

On peut se poser bien des questions quant au déroulement du baptème et à la sécurité … combien de moniteurs pour combien de plongeurs ? Si il était en surface, le stab était il gonflé ? (sans quoi il aurait jamais coulé) …


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Curly 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte