Magazine Société

La lettre du CPCA

Publié le 08 octobre 2008 par Jean-Claude Benard
Edito
Les grandes manœuvres ont commencé pour la définition de la politique associative dans notre pays. Il faut nous en réjouir car le temps de l’action est venu tant les inquiétudes et les interrogations sont nombreuses pour les responsables associatifs : relations aux pouvoirs publics, financements publics et privés, emplois aidés, réglementations européennes...
Ainsi, le rapport de Jean-Louis Langlais, inspecteur général, sur le cadre partenarial renouvelé entre les associations et l’Etat a été remis à la Ministre de la vie associative. Ainsi, le rapport d’information sur la gouvernance et le financement des structures associatives a été voté en commission à l’Assemblée nationale. Ainsi la mission de Michel Thierry, inspecteur général, autour de la transposition de la directive services et de la mise en œuvre de la réglementation de 2005 sur le financement des SIEG locaux a commencé et rendra ses conclusions en décembre prochain.
Tous ces travaux sont orientés vers la conférence nationale de la vie associative qui devrait se tenir en décembre prochain sous l’égide du Président de la République. Force est de constater que les constats et les enjeux sont bien posés par ces contributions, la matière est donc légitime, il faut que le dialogue s’ouvre avec les instances associatives pour analyser ensemble les propositions au service de l’intérêt général de la vie associative.
Dans le même temps le projet de budget 2009 a été présenté aux parlementaires. Que constatons-nous ? Des évolutions inquiétantes avec la suppression pure et simple de la ligne « animation rurale » au ministère de l’agriculture (7,5 millions), ou encore la baisse de 13 millions pour le programme jeunesse et vie associative et certainement beaucoup plus en 2010 et 2011 à en croire la baisse importante du budget global de la mission sports, jeunesse et vie associative sur cette période... Nous constatons également une remise en cause du financement contractuel du projet associatif par un recours à l’appel à projet ou à l’appel d’offre dans un certain nombre de secteurs. Pouvons-nous engager en toute sérénité une concertation aussi attendue et nécessaire alors que nous serions susceptibles de vivre déjà la « rupture » ? La CPCA exprime cette semaine la voix du mouvement associatif sur ces enjeux et donc sur l’avenir de la politique as sociative dans notre pays.
A la Une
- Gouvernance et financement des structures associatives
- Cofac - Amateurs sur scène : texte retiré, concertation demandée et vigilance maintenue !
- CNAJEP - Pour une politique de jeunesse ambitieuse et concertée
- FONDA - Nouveau cycle de petits-déjeuners débats
- La Ligue de l'enseignement - Réformes de l'Education : comment ne pas réagir ?
- Recours à la commande publique pour les associations :
veut-on en finir avec l'initiative citoyenne ?
- Conférence européenne de l'économie sociale
- Forum National des Associations & Fondations
- Novembre 2008 : mois de l'économie sociale et solidaire en France
- 3ème Forum de l'emploi dans l'économie sociale et solidaire
Sources et crédit CPCA

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Claude Benard 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte