Magazine Rugby

Une Verte ! S’il-vous-plaît !

Publié le 08 octobre 2008 par Misterrugby

Les London Wasps et l'ASM Clermont Auvergne, deux favoris de cette Heineken Cup

Après 7 journées de joutes hexagonales voici l’heure pour les clubs d’entamer le deuxième grand chalenge qui s’offre à eux : les coupes d’Europe.

Sept clubs français participeront à cette édition de la Coupe d’Europe, il s’agit de la nation la plus représentée. Pour les clubs français l’enjeu est ÉNORME, en surfant sur divers sites étrangers (sud-africain, italien, argentin, anglais, etc.) je me suis rendu compte que beaucoup présentaient le Top 14 comme LA référence mondiale dans la catégorie des championnats. Au-delà des transferts spectaculaires, des matchs délocalisés, des télévisions, de l’engouement populaire, il n’y a qu’une seule réalité : celle du terrain. Et c’est maintenant l’heure de montrer à ses messieurs les britanniques, que le meilleur rugby se trouve de ce côté-ci de la Manche, pas une mince affaire… Croyez-moi !

Commençons par la Coupe Heineken avec une brève analyse des forces en présence poule par poule :

La Poule 1 est probablement la poule la plus relevée de la compétition avec le champion en titre, le Munster, les vice-champions de France, le Clermont Auvergne, et les Sale Sharks qui débarqueront en France avec la superstar :Sébastien Chabal. Pour Montauban la tache sera évidemment très dure puisqu’il s’agit d’un niveau encore complètement inconnu. De plus, les Tarn-et-Garonnais pourraient être tenté de faire l’impasse sachant qu’ils ne sont pas très bien partis en Top 14. Pourtant si l’équipe veut progresser et continuer d’avancer il lui faudra jouer tous ses matchs à fond, quitte à les perdre. Avec de telles équipes dans leur poule il s’agit d’une occasion unique pour les Montalbanais d’apprendre.

Mon favori : le Clermont Auvergne, mais ça devrait être serré.

La Poule 2 devrait être un peu plus facile. Il semblerait que l’autoroute qui va jusqu’aux quarts est ouverte pour les London Wasps. Le Leinster devrait être aussi un gros morceau pour le Castres Olympique, difficile à avaler. Les écossais d’Édimbourg n’ont jamais fait grand chose dans cette compétition. Et s’il s’agissait cette année du grand réveil, attendu depuis des années, des franchises écossaises ? Le CO a eu des débuts très difficiles en Top 14. Mais la Coupe d’Europe peut être une occasion unique pour les Tarnais de relancer complètement leur saison et pour le groupe de prendre conscience de ses capacités.

Mon favori : Les London Wasps

La Poule 3 sera aussi probablement très disputée avec l’USAP et les Leicester Tigers qui vont « se tirer la bourre » pour la première place. Les Ospreys devraient jouer les arbitres dans cette poule. Pour l’USAP, il s’agira de gérer au mieux une infirmerie des plus chargées et attendre l’arrivé du messie prévue pour début novembre. En revanche pour les italiens du Benetton Trévise, la mission s’annonce quasi impossible.

Mon favori : l’USAP

Poule 4, Et si c’était enfin la grande année du Stade français ? Le club parisien n’a jamais pu remporter la timbale dans la capitale, et que je le dise tout de suite, il me semble que cette année la poule des parisiens soit « abordable » avec tout de même l’Ulster, les London Harlequins et les LLanelli Scarlets au programme.

Mon favori : Le Stade français

Avec Bath et Toulouse, la poule 5, elle, promet un grand spectacle ! Mais je crois que le club français devrait avoir spécialement un peu plus faim que les autres. Petit à petit les rouges et noirs retrouvent leur jeu qui les rend irrésistible autant dire que pour les Glasgow Warriors et les Newport Dragons ça s’annonce très très dur.

Mon favori : le Stade toulousain

Idem que pour Castres, la Coupe d’Europe peut être pour les Basques du Biarritz Olympique un véritable tremplin pour rebondir après un début saison quelque peu décevant. Il faut croire que le match référence (contre Montpellier) qu’attendaient les Basques depuis le début de saison est arrivé juste au bon moment. Les Cardiff Blues, Gloucester et Calvisano sont prévenus.

Mon favori : Le Biarritz Olympique

Même si je ne me réjouirai jamais des difficultés des clubs de football français en Coupe d’Europe, il faudrait être complètement fou pour que leurs homologues de rugby ne saisissent par l’occasion pour montrer la force de frappe du championnat français au niveau continental. Non ? 

  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misterrugby 1460 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines