Magazine Cinéma

Travis Wright parle de Blade Runner 2

Par Ac2k8

Dans l’un de nos articles en date de la semaine dernière, nous avons annoncé que Travis Wright et John Glenn, les deux scénaristes de « Eagle Eye », se sont concentrés sur la suite de « Blade Runner » de Ridley Scott. Bien que John Glenn se soit retiré entre temps, Travis Wright a toutefois apporté quelques éclaircissements concernant ses différends avec John Glenn et il a aussi expliqué dans une longue lettre ses motivations concernant « Blade Runner 2 ».

Voici le contenu du message de Travis Wright :

« En premier lieu, John Glenn et moi avons été payés pour examiner les possibilités d’une suite et nous avons noté quelques approches pour la suite de ‘Blade Runner’. Mais nous ne sommes jamais arrivés au stade de l’écriture. Je suis fier de mon travail sur ‘L’œil du mal’. Travailler sur ‘Blade Runner’ n’est pas des conneries, d’ailleurs j’ai le contrat en main pour le prouver. Comme John Glenn et moi avons été payés pour écrire le scénario, je le ferai tout seul avec ou sans la bénédiction de qui que ce soit.

J’avoue que je n’aurai jamais du parler de ‘Blade Runner’, mais c’était à la veille de la sortie de ‘L’œil du mal’, je venais d’avoir mon premier enfant le 3 septembre (trois semaines plutôt), et je parlais ouvertement de mes projets et c’est ainsi que cela a dérapé. Je sais que John Glenn n’est pas du tout intéressé par la suite de ‘Blade Runner’.

Je suis un taré. Je suis entièrement un fan boy. Dans mon bureau, j’ai des jouets qui ont toujours amusé John Glenn. Mes jouets sont en quelque sorte comme mes rêves, ils me soutiennent.

Ma mère, femme célibataire (comme le personnage de ‘Rachel’ dans ‘L’œil du mal’) n’avait pas les moyens de nous emmener mon frère et moi au cinéma. J’étais donc livreur de journaux à Phoenix quand j’étais au collège afin qu’on puisse regarder des films tous les vendredis et les samedis soirs. Plus tard, j’ai également fait d’autres petits boulots comme serveur et caissier à Kansas City ; vendeur chez Kay Bee Toy – à Phoenix ; maître d’hôtel de Space Needle ; guide chez Pitzer College ; professeur de lettres au Claremont Colleges ; restaurant-traiteur au Bristol Farms ; intérimaire en publicité et marketing chez Disney ; chauffeur bénévole au Festival du film de Sudance ; secrétaire du vice président de la production de Walt Disney Pictures et Universal Pictures ; j’ai décroché une maîtrise d’arts plastiques au School of Theater, Film, TV & New Media ; j’ai même travaillé en tant qu’homme à tout faire pour Winona Ryder parce que mon ex (Sibi Blazic, devenue la femme de Christian Bale) était son assistante et je suis doué au marteau.

Bref, j’ai payé mes dus. Encore, encore et encore.

En tant que scénariste, mon unique intention pour le projet est d’étudier des questions soulevées par ‘Blade Runner’ et qui ont suscité d’interminables polémiques au cours de ces dernières décennies.

Que signifie être humain ? C’est la question principale de la vie et c’est la question fondamentale en science-fiction. Plus ostensiblement, Deckard, est-il un réplicant, oui ou non ? Qu’arrive-t-il à Rachel ? A quoi ressemblent les colonies de l’espace ? Qu’arrive-t-il aux réplicants une fois que Tyrell se fait assassiner par l’une de ses créations ? Telle est la série de questions que nous avons abordée avec le producteur Bud Yorkin depuis quelques années et je crois qu’elle servira de bonne base à l’histoire. C’est un rêve de travailler sur le projet.

Sans rapport avec ‘Blade Runner’, j’ai déjà développé un dérivé de la saga ‘Star Wars’, j’en ai déjà parlé au Third Floor (la meilleure équipe de prévisualisation de l’industrie) au sujet de la prévisualisation de quelques unes de mes séquences, comme ils ont fait avec Lucas pour ‘Star Wars II’. Pendant les négociations, j’ai montré à Bud Yorkin ce que font les génies pour aider les cinéastes à achever leurs images, dans un sens jamais imaginé par les menteurs des anciennes générations. L’utilisation des techniques TTF c’est comme prendre de l’acide et avoir une vision du futur du métier. C’est comme voir un iphone pendant que le monde utilise encore un cadran rotatif. Incroyable !

Je suis très fier de mon travail avec John sur ‘Red World’, ‘Journey To The Center of the Earth’, ‘The Warriors’, ‘Clash of The Titans’, ‘Radiant’, ‘The Heaven Project’ (scénarisé et dirigé par John Glenn, et moi, j’étais parmi les cinq producteurs) et ‘L’oeil du mal’.

<!– /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:”"; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:”Times New Roman”; mso-fareast-font-family:”Times New Roman”;} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} –> Je sais qu’il y aura des gens qui seront là pour critiquer le fait que l’on continue l’histoire de Deckard, mais une fois dans ma vie, j’adorerais aller au cinéma un vendredi soir et voir Deckard regarder des vaisseaux en flammes sur le Baudrier d’Orion. Alors qui veut m’accompagner ? »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ac2k8 2847 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines