Magazine

Insécurité à Grenoble : un proviseur roué de coups par des délinquants

Publié le 08 octobre 2008 par Informateur
Insécurité à Grenoble : un proviseur roué de coups par des délinquants

Le proviseur tentait d'empêcher l'un d'eux de circuler à scooter dans la cour de son établissement, un lycée technique du centre-ville. Résultat : plusieurs points de suture.

Le proviseur du lycée technique Louise-Michel de Grenoble a été transporté aux urgences pour des points de suture mardi soir après avoir été sauvagement agressé par des jeunes dans l'enceinte de son établissement. Le site Internet du Dauphiné Libéré, qui a révélé l'information, retrace les faits : un peu après 18 heures, des jeunes, étrangers au lycée, font le pari de rentrer en scooter dans la cour de l'établissement. Ce que fait l'un d'eux, avant de se faire «attraper au vol» par le proviseur.

Des témoins de la scène racontent la suite : «Le jeune homme se débat, tombe à terre. Ses copains, qui regardaient la scène depuis l'extérieur, se ruent dans le lycée et tentent de libérer le gars. Un premier adjoint du proviseur vient en renfort de son collègue, suivi du concierge et du second adjoint.

Il y a une mêlée indescriptible. Ils sont une petite dizaine. Ils frappent le proviseur à coups de poings et de pieds, mais ils ne peuvent libérer leur copain avant de prendre la fuite». Le jeune homme parviendra tout de même à s'échapper avant l'arrivée des forces de l'ordre.

Selon une lycéenne citée par le quotidien régional, le groupe de jeunes «tournait» autour de l'établissement, réputé calme, depuis la rentrée.

Le contrôleur général Jean-Claude Borel-Garin, directeur départemental de la Sécurité publique, a confirmé les faits au Dauphiné Libéré mardi soir, indiquant qu'une enquête était ouverte pour «intrusion dans un établissement scolaire et violences à personne dépositaire de l'autorité publique». «Les auteurs sont en cours d'identification. Il est préférable pour tout le monde qu'ils se rendent par eux-mêmes au commissariat central. Faute de quoi nous serons contraints de venir les chercher!», a-t-il martelé.

Source

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Informateur 43 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte