Magazine France

Sauvés par les fonds publics, les patrons d'AIG s'offrent une semaine dans un hôtel de luxe!

Publié le 08 octobre 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa
Six jours après avoir été sauvés de la faillite par une injection de 85 milliards de dollars frais, une poignée de dirigeants de la société d'assurance AIG ont fêté ça dans un hôtel de luxe pour la modique somme de 440.000$. Vive la crise !

200.000$ pour les chambres, 150.000$ pour les repas et 23.000$ de bains à remous, soins du corps et autres prestations : c'est l'addition payée par la société d'assurance AIG pour l'organisation d'un séminaire interne, dans un hôtel-spa de luxe de la côte californienne. Il fallait bien ça pour que les dirigeants se remettent de leurs émotions après que leur boîte eût frôlé la faillite ! Dévoilée par le sénateur républicain Henry Waxman, à l'ouverture de l'audition des dirigeants de l'entreprise, la facture de 440.000$ (publiée par le Washington Post) correspond à une semaine de séminaire du 22 au 30 septembre. Soit six jours seulement après le rachat de 79,9% du capital de la première société d'assurance américaine pour 85 milliards de dollars publics.
Un séjour pour fêter… 5 milliards de pertes !
La réservation aurait été faite fin 2007 et moins d'une dizaine de cadres aurait profité des chambres à plus de 1.600$ la nuit. « Sur une colline surplombant le majestueux Océan pacifique se dresse ce lieu remarquable aux proportions légendaires », annonce le site de l'hôtel, le St Regis Resort de Monarch Beach, situé entre San Diego et Los Angeles. Selon le porte-parole de AIG, il ne s'agit là que d'une « pratique courante dans le milieu des assurances américaines pour récompenser les meilleurs commerciaux ».
Capture du site stregismonarchbeach.com Un argument assez malvenu puisque les rapports d'activité de la compagnie montrent que ses placements aventureux ont causé dans le dernier trimestre 2007 plus de 5 milliards de pertes : pas vraiment le genre de performance qui mérite une semaine de retraite luxueuse. Il faut dire que AIG n'est plus à ça près : malgré les mauvais résultats de l'entreprise, son PDG Martin Sullivan a bénéficié d'un bonus de 5 millions de dollars suivi d'un parachute doré de 15 millions. Le plan Paulson de 300 milliards de dollars de fonds publics a fait des heureux !
http://www.marianne2.fr/index.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :