Magazine

Le roman comme stade ultime de la littérature

Publié le 09 octobre 2008 par Desiderio

C'est le message de notre nouveau prix Nobel purement français garanti pur beurre (quoiqu'un peu mauricien sur les bords) :

JMG Le Clézio a précisé : "Mon message est qu'il faut continuer de lire des romans car c'est un bon moyen de comprendre le monde actuel. Le romancier n'est pas un philosophe, ni un technicien du langage, mais celui qui écrit et pose des questions."

Si je comprends bien, les poètes n'ont aucune place dans la littérature ou dans le monde. Aucune raison même lorsqu'il s'expriment de manière versifiée ou strophique, narrative ou dramatique. Mais ce qui est important chez Stevenson ou Tchekov ou Kafka ou Jules Renard, ce n'est pas le fait qu'ils étaient des romanciers : c'est qu'ils étaient…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Desiderio 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte