Magazine Afrique

Les beautés de l'Afrique avec Rémi Bénali

Publié le 10 octobre 2008 par Lecomte

Absente quelques jours pour un voyage d'études lié au Tourisme Responsable, je vous laisse, voyageur en transit sur ce blog, en compagnie de Rémi Bonali, talentueux photographe qui vous emmène à la rencontre de la faune d'Afrique.

"Je ne suis pas un spécialiste de la faune sauvage, mais comment pourrait-on rester insensible à cette profusion de beauté ? C'est réellement un des plus beaux spectacles qu'il m'ait été donné de voir. J'ai une chance extraordinaire de faire ce métier, j'en suis sûr ".

Serengueti07_2

Cette chance extraordinaire dont parle Rémi Bénali, il nous la fait partager avec ses somptueuses photographies. Elles nous emportent dans un féérique voyage entre savane et brousse, au coeur des plus beaux sanctuaires animaliers en Tanzanie, entre horizons infinis et paysages arbustifs, plaines brunes et Pays Masaï !

Prenez place aux premières loges du plus grand spectacle de la vie sauvage à l'état pur. De juillet à octobre, les vastes plaines de la Réserve du Masaï Mara tremblent sous la forte secousse des sabots : soumis au régime des saisons et à la loi de la vie, un troupeau de plus de 2,5 millions d'animaux émigre vers le nord depuis le Serengeti

Une caravane de gnous et buffles, de gazelles et impalas traverse avec fracas l'immensité du Mara, tel un torrent de vie sans fin ! Les zèbres se mêlent au flot continu, striant le troupeau de leurs tonalités contrastées. Les lions sont attirés par le bruit et la fureur. Scènes de chasse assurées...Les rives de la rivière Mara regorgent de prédateurs et charognards prêts à affronter les courants pour rejoindre les étendues d'herbe fraîche et déguster en paix leur proie...Même les hippopotames ne sont pas à l'abri ! Ici règne la loi du plus fort. Merci à la Nature de nous offrir ce défilé extraordinaire, cadeau impérissable au coeur d'une Afrique encore sauvage, impitoyable.

Serengueti05

Rémi nous emmène vers le joyau de l'Est africain au nord de la Tanzanie, le cratère de Ngorongoro, de 19 km de diamètre, espace protégé classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 1980.  Vision inoubliable de cet véritable jardin d'Eden pour les 25 000 mammifères qui y vivent, riche en eau douce et salée, lacs et rivières, forêts et marais. Avec la lumière du jour, la chaleur monte du Ngorongoro, chassant les nuages qui s'éffilochent sur les parois du cratère.

Depuis les collines, postes d'observation privilégiés, votre regard plonge sur le cratère couvert de savane dorée, peuplée de zèbres et gnous, gazelles et phacochères. Peut-être surprendrez-vous quelque léopard à l'affût de sa proie ou guépard alangui paresseusement sur la branche d'un arbre...Ou même une meute de lions. Hélas, le nombre croissant de véhicules tout terrain pour les touristes met en péril la flore et la faune . Dans la douceur de la nuit, laissez-vous envoûter par le soleil couchant sur la plaine sous l'écho du festin des lions...La magie s'empare de votre âme.

Comme le relève Rémi :" Oui, la terre et les hommes sont si fragiles. Et sur ces milliards d'années d'évolution, nous sommes à la fois tout et pas grand'chose, n'est-ce-pas ? " Oui, l'on se sent infiniment petit devant cette nature encore authentique à préserver, sanctuaire riche d'émotions et de couleurs à savourer en prenant soin de ne point le déranger. L'Homme n'est qu'un hôte de passage sur cette terre africaine.

J'ai éprouvé "un véritable coup de foudre pour l'oeuvre photographique" de Rémi Bénali. Photographe depuis 1990, pendant 12 ans pour l'agence photo Gamma, dont 3 ans correspondant de presse aux Etats-Unis, devenu photographe indépendant, Rémi parcourt notre planète du Désert saharien au Pôle Nord. Toute sa sensibilité s'exprime pleinement à travers ses photographies qui mettent en lumière les témoignages des multiples civilisations de notre terre, tels les Musi le long de l'Omo Valley en Ethiopie,  peut-être même le berceau de l'humanité, ou les Salt Workers au Salar d'Uyuni en Bolivie, avec toujours un vif intérêt pour les traditions et les cultures menacées comme les Icônes du Caucase, le patrimoine mondial de l'Unesco comme les Falaises de Biandagara au Pyas Dogon.

Ses reportages sont régulièrement publiés de Geo au Time, d'El Pais au National Geographic Society, de Newswek à Sern, et le magazine Grands Reportages dont son dernier reportage Un poème provençal au coeur des Alpiilles.

Photographe attentif à l'état de notre Terre et au défi majeur de l'Environnement, ses récents reportages d'actualité si brûlante ont récemment fait l'objet de publication dans des revues prestigieuses :

  • l'un sur la pollution et l'empoisonnement au mercure dans la jungle de The French Guiana publié sur Earth Magazine
  • l'autre sur son voyage au coeur du Delta du Mékong publié le 24 mars 2007 dans Le Figaro Magazine.

Vite, voyagez parmi les superbes photographies de Rémi ! Dites nous celles qui vous ont subjugué.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecomte 104 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog