Magazine

que dire?

Publié le 10 octobre 2008 par Gsand1804
la-lectrice.jpg

Comme peut-être quelques unes d'entre vous, il arrive parfois que l'on veuille écrire quelque chose mais que rien ne vient! besoin, envie d'écrire mais le vide en soi fait que l'on ne sait pas quel sujet traité!

En ce moment je me sens un peu fatiguée, le cerveau en attente d'une motivation, l'envie de me reposer, le bien-être le soir de se couler dans son lit, l'envie de lire mais les yeux qui se ferment! Cette après-midi, trop fatiguée, je me suis allongée sur mon canapé et je suis partie dans une petite sieste répatrice et bienfaisante!

Pourtant je sens que l'envie de travailler me reprend. Je lis depuis plus d'une semaine Le Père Goriot de Balzac et cette lecture me transporte! elle me redonne envie, envie de travailler, de m'y remettre... Balzac est un génie, en le lisant tout se met en place, on voit ses personnages évoluer, se mouvoir, on imagine parfaitement leur physionomie, leurs expressions! Je retrouve aussi les sensations d'avant, quand je découvrais Balzac, je retrouve ce même plaisir, et ça me rassure!

Pour me remettre progressivement au travail, je saisis les phrases préalablement soulignées dans le roman, cela me permet de réfléchir, de faire des recoupements avec les romans de Sand! cela permet aussi d'avoir une vision plus ciblée du roman!

J'ai aussi retravaillé mon plan de thèse. Je n'en suis pas encore satisfaite, j'ai la sensation que cela manque de profondeur, qu'il faut approfondir d'avantage, mais les choses avancent, petit à petit!

B.D a aussi donné de ses nouvelles. Les trois premiers tomes des Oeuvres Complètes sont parues aux Editions Champion. Ainsi les romans d'avant 1840 sont sous presse ou déjà parus, il va donc falloir que je mette enfin un terme Au Péché et pour cela que je retourne à la BNF, que je trouve le temps et surtout la disponibilité!

J'envisage aussi de faire le point sur les choses à faire: finir de lire certains ouvrages; développer les dossiers par roman en fonction du plan etc.

ecrire.jpg

Le travail ne manque pas, reste que souvent je ne sais pas très bien par quoi commencer et cela m'épuise, me rend la tache insurmontable... mais je tiens le coup parce que j'adore faire cela, j'adore quand, plonger dans une étude, les éléments trouvent leur place et que j'ai l'impression d'avoir découvert une pépite...

Je suis une tête chercheuse, je ne pourrais pas vivre sans étudier des romans, sans faire des rapprochements, sans tenter de comprendre ce qui se cache derrière, comment fonctionnent les personnages d'un roman à un autre, quels sont les thèmes de tel auteur. Je ne suis pas vraiment une lectrice, du moins ce qui me plait dans la lecture ce n'est pas seulement l'histoire, le fait d'être emportée par une histoire, il faut toujours que l'on m'en donne plus! que j'essaie de percer le mystère, donc quand il n'y a pas de mystère, quand tout m'est donné d'emblé ça ne m'intéresse pas, c'est pourquoi je me cantonne souvent au XIXe siècle, il y a tellement de richesses! Je ne dis pas que les auteurs contemporains n'ont pas de richesses, mais souvent, peut-être parce qu'ils sont trop proche de ma réalité, je ne suis pas sensible à leur histoire, et j'ai trop souvent l'impression, une fois le livre refermé, qu'il n'y a rien d'autre à en dire! J'ai sans doute tort, sans doute... Certains auteurs contemporains m'ont pourtant saisie, mais, c'est étrange en les lisant il y a toujours une partie de moi qui dit: "tu perds ton temps, tu devrais lire autre chose!". J'ai emprunté Alabama Song, deux fois de suite,j'ai même demandé de prolonger le prêt... je sais que c'est un très beau roman, beaucoup d'entre vous l'ont lu, m'en ont dit du bien, mais, j'ignore pourquoi, je ne l'ai toujours pas commencé... comme si lire autre chose que ce qui est en rapport avec ma thèse entraînait chez moi une certaine culpabilité, comme si ces lectures (l'expression me vient souvent) ne servaient à rien, n'avaient aucune utilité!!

Je connais et je le répète souvent, je sais que la littérature ne sert à rien, que l'art ne sert à rien, Maupassant l'a dit avant moi dans une préface, le but de l'art n'est pas de servir à quelque chose, il n'a pas d'utilité matériel!

fragonard-la-lectrice.jpg

Beaucoup d'entre vous résument, donnent leur avis sur leurs lectures, font des blogs exclusivement réservés à cela, je trouve cela admirable et j'envie cette liberté de lecture! Elles sont de vraies lectrices! Je ne me sens pas emprisonnée par mes recherches, ma George est devenue une vraie amie, et c'est merveilleux, mais j'aimerais sans doute avoir une double vie: une vie de recherche, une vie de lectrice... je sais qu'au lieu de regarder des absurdités à la télé je pourrais lire; j'ai une amie qui fait aussi une thèse sur Sand et qui me disait que le soir, elle lisait totalement autre chose, des livres qui n'ont aucun rapport avec sa thèse... c'est sans doute ce que je devrais faire... il va falloir que je réenvisage peut-être ma façon de lire... le petit sondage que je vous ai proposé dans mes colonnes n'est peut-être pas sorti de nulle part!

lectrice sur banc.jpg

Bon, ben pour une fille qui n'avait rien à dire ....


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gsand1804 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog