Magazine Cinéma

Entre les murs

Publié le 10 octobre 2008 par Ptiterigolotte @ptiterigolotte
&

Haut et Court

Entre les murs ou itinéraire d'une vie de collège du 20ème avec sa classe de 4ème 3, son prof de français principal, ses élèves. 1 an dans la vie d'un prof. 2h08 au cœur d'une classe bourdonnante, jacassante, véritable microcosme d'un pan de notre société française. Esmeralda, Souleymane, Kumbha en sont les principales protagonistes. Ils ont entre 13 et 14 ans et savent faire une chose : manier la langue et ses rouages. Car dans Entre les murs, ils tchachent certes mais pas avec la même verve qu'un Krimo dans L'Esquive, non, pour eux le langage est un combat. Combat avec leur prof de français qui s'évertue tant bien que mal que mal à leur apprendre à écrire et parler correctement, combat avec les autres, les camarades, les copains qui s'insultent plus qu'ils ne se parlent, combat avec eux-même, des ados qui se cherchent, s'enferment parfois dans le silence à l'image de Khumba qui décide de plus parler à son professeur. 

Haut et Court
 
Haut et Court
Haut et Court

Mais Entre les murs est avant tout un film sur une école de la République qui ne ressemble plus tellement à celle d'autrefois. Marin, fait ici la figure de l'enseignant bienveillant, ouvert, réfléchi mais incroyablement humain dans ses actes n'hésitant pas à se lâcher, à bout de force et de pédagogie et à "traiter" les déléguées de pétasses. Pourquoi devrait t-on le blâmer ce pauvre prof qui essaye de faire son métier quand il se heurte à un mur d'incompréhension, de mauvaise volonté et d'insolence ? Difficile en effet d'enseigner quand l'humeur, les élèves ne sont plus là, difficile de pas péter les plombs et d'envoyer tout en l'air et de partir loin, loin de ce collège, de ses gosses. Pourtant, Entre les murs ne brosse pas de portrait manichéen, d'un côté le prof gentil, de l'autre les élèves méchants. Dans cette classe, c'est un peu blanc bonnet et bonnet blanc. D'ailleurs on arrive difficilement à reprocher quelque chose à ces élèves tant la caméra de Laurent Cantet semble épouser leur visage d'ados râleurs et rieurs. Esmeralda, par exemple, peut agacer un moment mais dans la minute d'après peut se proposer pour lire gentiment un extrait du Journal d'Anne Franck, car après tout elle est intelligente et elle le sait. C'est la seule en effet dans cette classe à avoir lu La République. Un livre de Platon qui résonne dans la bouche d'Esmerala comme un résumé du film : "La République : ça parle de l'amour, la religion, les gens, tout ça quoi." D'Entre les murs, quoi.

François Bégaudeau. Haut et Court

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Entres les murs

    Exception faite de la scène démago de la gamine expliquant La République de Platon, tout sonne juste dans ce film. Parfois tellement juste qu’on se croirait... Lire la suite

    Par  Nico2312
    CINÉMA, CULTURE
  • Entre les murs

    Entre murs

    Réalisé par Laurent Cantet Avec François Bégaudeau, Nassim Amrabt, Laura Baquela Film français. Genre : Comédie dramatique Durée : 2h 8min. Année de production ... Lire la suite

    Par  Giuglio
    CINÉMA, CULTURE
  • Entre les murs

    Palme d’or au Festival de Cannes 2008, Entre les murs s’impose comme le phénomène de la rentrée et un candidat idéal pour les prochains Césars, voire Oscars.... Lire la suite

    Par  Luc24
    CINÉMA, CULTURE
  • Seconde séance : Entres les murs

    Radioscopie d’un collège françaisUne année scolaire dans un collège difficile du 20e arrondissement de Paris résumé en 2 heures 10. Lire la suite

    Par  Nico2312
    CINÉMA, CULTURE
  • Filmer « entre les murs »

    J’hésitais à aller voir « Entre les murs » de Laurent Cantet. Peur de m’ennuyer en voyant transposé un roman dont je me souvenais bien. Lire la suite

    Par  Rose
    CINÉMA, CULTURE, LIVRES
  • Entre les murs, nominé au Oscar !

    Le 22 février prochain se dérouleront les Oscars 2009. La liste des nominés est tombée aujourd'hui. Le film Entre les Murs est nominé dans la catégorie "Oscar d... Lire la suite

    Par  Epeople
    CINÉMA, CULTURE
  • La mémoire des murs

    , par Tatiana de Rosnay J'ai acheté ce livre parce le titre me rappelait la mémoire que les murs de notre maison de famille nous susurrent, lorsque l'on y est,... Lire la suite

    Par  Goliath
    CULTURE, LIVRES

LES COMMENTAIRES (2)

Par kiki
posté le 19 février à 16:22
Signaler un abus

nul

Par samira
posté le 14 mai à 19:06
Signaler un abus

je suis totalement d`acord avec le meteur en scéne car il veut montrer la réalité entre un prof et des éléves dans une classe pendant un cour.

A propos de l’auteur


Ptiterigolotte 194 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines