Magazine

Pourquoi l'homme du XIIe siècle n'a pas existé

Publié le 11 octobre 2008 par Winston
Je mets ici en ligne un excellent petit texte signé Céline Magrini paru dans le dernier numéro de La Nation, organe de la Ligue vaudoise.
Pourquoi l’homme du XIIe siècle n’a pas existé.
Du point de vue de l’homme du XXIe siècle, l’homme du Moyen Age est un homme « sans ». Sans orange, sans tomate, sans chocolat, sans café, sans thé, sans tabac, sans coca, sans cocaïne, etc.… globalement : sans excitants. (Sans calmants son plus d’ailleurs). On comprend bien qu’il abusait des épices.
Evidemment, sans écran de toute taille et sorte, sans appareils portables de toute espèce et raison, sans congés payés, sans la Française des Jeux : bref, sans plaisirs. Il est aussi pense-t-on, un homme sans suffrage universel, sans Droits de l’Homme, et sans tout-à-l’égout ; sans sécurité sociale, sans vaccins, sans pesticides, fongicides, insecticides ni bombe atomique bref, sans protection. On comprend pourquoi il se cachait derrière de si hauts remparts.
Sans perspective dans l’art, ce qui appellerait de longs et fructueux commentaires, mais non pas sans perspectives d’avenir, au contraire : à l’opposé de la plupart d’entre nous ses perspectives d’avenir étaient vertigineuses, puisqu’elles ne recouvraient pas moins que l’Eternité du Paradis, du Purgatoire ou de l’Enfer, réduisant sa vie terrestre à un simple préambule.
Les éclairés du XVIIIe siècle l’ont privé aussi de lumière ; et le quidam des XXe et XXIe siècles a l’habitude de dire : « L’homme du Moyen Age croyait que la terre était plate ». Peut-être faudra-t-il encore dix siècles pour que l’on se mette à dire : « L’homme des temps modernes croyait que l’homme du Moyen Age croyait que la terre était plate. »
Même les fées, les enchanteurs, les elfes et les dragons, il ne les avait pas : il les a rêvés, nous les avons créés.
Bien sûr, il y a le chevalier. Mais le chevalier est un paradoxe sur quatre pattes (celles de sa monture, bien sûr), une contradiction incroyable, inacceptable pour nous : un guerrier chrétien… L’idéal chevaleresque prétend concilier l’art et les vertus de la guerre avec les idéaux de paix, de charité et d’amour du Christianisme. Inacceptable. Voilà pourquoi notre attitude à son égard est tout aussi paradoxale, car nous passons notre temps à façonner et briser successivement sa statue, nous l’idéalisons à notre tour aussi déraisonnablement que nous le honnissons.
Toutes ces lacunes rendent son existence à nos yeux fort improbable, et justifient sans doute un certain négationnisme à l’égard du plus improbable dans tout le Moyen Age : l’homme du XIIe siècle. Parce que le XIIe est le plus « médiéval » de tous les siècles, ce qui signifie qu’il est le plus « sans » … Peut-être parce qu’il est le plus pèlerin. En effet, le secret de la non existence de l’homme du XIIe siècle tient peut-être dans ceci : qu’il est, plus encore que les autres, non pas un nomade, mais un pèlerin de la terre, qui n’a pas cru bon de laisser beaucoup d’autres signes de son passage transitoire que ceux de son élan vers le ciel, dans son architecture et dans son chant.

Céline Magrini, La Nation, No. 1847

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Pourquoi ?

    Je regardais dernièrement un documentaire, sur je ne sais plus quelle chaîne, où il était question de homard, homard canadien dont j’appris à l’occasion qu’avan... Lire la suite

    Par  Jfa
    A CLASSER
  • Dis pourquoi ?

    Sur Amazon Marketplace, j'ai pu acheter le "Dis pourquoi" de mon enfance !Celui que je lisais frénétiquement quand j'avais 7 ans avait disparu de la... Lire la suite

    Par  Olivia Toja
    A CLASSER
  • 00:11...pourquoi...

    ... quand on entre dans un magasin en se disant "j'ai besoin de ci, de ça, et de ça", on ressort toujours avec le quart de ce qu'on avait prévu ? Lire la suite

    Par  Lucky Me Strike
    A CLASSER
  • Pourquoi pas le silence

    Pourquoi silence

    Benoit m'a prêté ce livre de Blanche de Richemont en me vantant la façon sobre et efficace de traiter d'un sujet difficile.J'ai rencontré dans ces pages le jeun... Lire la suite

    Par  Pralinerie
    CULTURE, A CLASSER
  • Pourquoi un tramway ?

    Le 14 mars 2007, j’écrivais là: “Pourquoi choisir un tramway plutôt qu’un trolleybus? L’un comme l’autre peuvent se concevoir en site propre et le second est... Lire la suite

    Par  Jfa
    A CLASSER
  • Pourquoi tu bleugues pas ?

    Bah , parce que j'ai rien à dire...Non , mais c'est vrai quoi , c'est le train-train habituel. Les enfants vont à l'école : je fais le chauffeur (plusieurs... Lire la suite

    Par  Gaelle
    AFRIQUE, RÉGIONS DU MONDE, VOYAGES, A CLASSER
  • Pourquoi douter des indices ??

    Souvent, il est difficile de se faire une idée sur la réelle évolution des prix de l'immobilier en France, les prévisions sont tellement variables en fonction... Lire la suite

    Par  Xp14
    FINANCES, IMMOBILIER, LE MARCHÉ IMMOBILIER

A propos de l’auteur


Winston 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte