Magazine Société

Palestine : L'armée israélienne aide les colons à attaquer les agriculteurs palestiniens

Publié le 11 octobre 2008 par Tanjaawi
Alors que commence la saison de récolte des olives, les paysans palestiniens sont soumis à la violence extrême des colons qui occupent leurs terres et veulent les en chasser par la terreur. 11 octobre 2008 / Fadi Yacoub / France-Palestine

Les colons israéliens de la colonie de Yitzhar, au sud de Naplouse, ont ouvert le feu sur des agriculteurs palestiniens samedi.

L’armée israélienne a affirmé que aujourd’hui elle n’était pas censée « protéger » les agriculteurs du village de Burin, au début de la récolte des olives, contre les attaques des colons. Le correspondant de la PNN à Naplouse a confirmé que, au lieu d’arrêter les colons, les soldats les ont rejoint à l’assaut des Palestiniens.

Les colons ont frappé les habitants avec des pierres et des balles, alors qu’ils étaient en traîn de cueillir les olives dans leurs champs. Au lieu de les arrêter, « les forces de l’occupation ont aidé les colons dans leur attaque contre les citoyens et les agriculteurs », nous dit le correspondant de la PNN à Naplouse. « Les affrontements se poursuivent jusqu’à maintenant, sans avoir fait des graves blessés ».

Aujourd’hui les Palestiniens sont entrés dans leurs olieveraies pour la récolte « sans coordination et permission », que les autorités d’occupation prétendent d’avoir, a déclaré un porte-parole militaire.

(JPG)

Oliviers arrachés pour laisser la place à une nouvelle colonie 
9 octobre 2008 / France-PalestineMaisa Abou Ghazaleh
Les colons tentent de s’emparer de toujours plus de terres palestiniennes, par la violence le plus souvent : troupeaux empoisonnés, fermiers harcelés par des milices de colons, oliviers tronçonnés ou arrachés.
"Les colons israéliens tentent de s’emparer de la colline de Ras Shehadeh, adjacente au camp de Shua’fat, et du village de Isawiya à Jérusalem-Est, selon le Conseiller pour les Affaires de Jérusalem du Premier Ministre, Hatim Abdel Qader.Des dizaines d’hectares sont menacées. Les deux derniers jours les colons d’Ateret Cohanim ont arraché des oliviers, pendant la nuit, pour préparer la saisie de terres et la création d’une autre colonie.Abdel Qadar réfuse la dernière revendication des colons sur la propriété des terres, en précisant que la colonisation n’est pas un droit [1] . Il a souligné que les gens ne resteront pas les bras croisés au cours des tentatives continues de s’emparer de leurs terres.Abdul Qader a averti le gouvernement israélien de ne pas permettre à ces fondamentalistes de poursuivre leurs actions, en disant que les autorités d’occupation seront entièrement responsables de toutes les conséquences. Le Conseiller pour les affaires de Jérusalem a ajouté : « Nous allons nous défendre par tous les moyens, nous cultiverons notre terre et nos oliviers ».Le Président du Comité contre le mur du village d’Anata, Hassan Abdul Baqi, a noté : « Les colons revendiquent également la propriété de 20 dounams de terres entre les villages de Anata et Issawiya, facteur déterminant pour le tracé du mur. »Abdul Baqi a dit que, en 2005, la Cour suprême israélienne avait publié une résolution avec l’ordre de détruire huit maisons dans la région. Les familles ont été contraintes de quitter. « Les habitants d’Issawiya ont des documents datant de l’Empire ottoman ». "

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tanjaawi 215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine