Magazine High tech

Jouer à refaire l’Amérique en attendant le 4 novembre

Publié le 11 octobre 2008 par Playtime

Civ IV - Colonization

Vous le trouvez comment, le match Barack Obama-John McCain ? Un peu soûlant, hein, même si c’est un peu à l’élection du président du monde qu’on assiste ? Moi aussi, même si c’est un peu notre fonds de commerce, au Monde.fr. Au point que je me demande si c’est pas dommage de les avoir aidés, en 1776, les insurgents, de leur avoir envoyé Lafayette, Rochambeau, etc. Pour reprendre les choses en main, j’ai sorti de son boîtier Civilization IV – Colonization (Firaxis/2KGames).

Déjà, un bon point, j’ai pas eu à réinstaller Civ IV, parce que je ne sais plus trop où il est. Ensuite, il m’a rappelé un rendez-vous avec Sid Meier, il y a quelques années : je lui ai dit que je préférais… les jeux de combat et surtout Age of Empire III … Glups, oui, c’est n’importe quoi, mais bon, c’était vrai, pour les graphismes, je crois. Aujourd’hui, je ne saurais dire. En fait, si : je ne touche plus à Age of Empire III, pourtant, je l’avais bien aimé, jadis, mais je joue à Civ IV , d’autant plus que j’ai Colonization…

Et pourquoi donc ? Tout les ingrédients de Civilization sont là. Que je te gère ma petite entreprise, mon petit comptoir colonial, que je développe mon territoire, que je parle avec mes voisins et mon bon roi, qui est resté là-bas, dans l’ancien monde. Pour réussir, il faut faire ami-ami avec les amérindiens. Ils sont tellement sympas que j’ai des scrupules à leur piquer leur terre, mais bon, c’est comme ça que ça s’est passé, hein ? Alors, quand je suis en fonds, j’achète un bout de terrain, sinon, je fais comme il faut faire : je pique, quitte déclencher un guerre indienne. La première fois, j’ai perdu, j’avais oublié de développer une petite armée. Depuis, j’évite de trop chercher des poux aux natifs, j’ai des scrupules.

Ensuite, faut penser à s’émanciper, c’est un peu l’objectif du jeu, non ? Mais comme je ne suis pas très méchant, j’hésite toujours à franchir le pas. Donc, je paie des impôts, même quand ça augmente, et que je devrais en toute logique dire “basta”, je règle, rubis sur l’ongle, alors que dans Civ IV, je joue plutôt comme un troll, je développe rapidos mes deux brutes puis constitue une armée, je ne ménage pas le plus faible. Avec Colonization, j’ai changé, j’ai du mal à jouer comme il le faudrait, à devenir indépendant, même si je réussis bien sur le plan économique, je développe ma colonie, j’ai un vrai trafic maritime avec l’Europe, je suis respectueux de mes voisins indiens. Pour un peu, on se croirait dans Danse avec les loups… ouh ouh !!!

Pierre Bouvier


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Playtime 56 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog