Magazine Brico

Inauguration du premier projet commercial d'énergie des vagues

Par Marc Chartier

Inauguré à Aguçadoura au Portugal le 23 septembre 2008, le premier projet commercial d'exploitation d'énergie des vagues est l'aboutissement d'un long processus d'expérimentation dans plusieurs directions. Le Portugal est ainsi devenu le premier pays au monde à produire de l'électricité à partir des vagues à une échelle pré-commerciale.

Le projet démarre avec trois convertisseurs d'énergie "Pelamis", produits par la société britannique Pelamis Wave Power, qui ont la capacité de produire 2,25 mégawatts (MW). Au cours d'une deuxième phase, 27 convertisseurs Pelamis de plus seront mis en place pour atteindre une production de 20 MW. La société Enersis, responsable du parc de Aguçadoura, a pour projet de développer le concept le long de la côte portugaise pour atteindre à terme une production totale de 550 MW.

Le potentiel de la côte portugaise est estimé à 5.000MW. Le gouvernement portugais a créé une zone pilote au large de São Pedro de Moel, Marinha Grande, sur la côte portugaise pour tester d'autres technologies d'exploitation de l'énergie des vagues. Plus au sud, à Peniche, l'entreprise portugaise Eneólica, dans le cadre du projet Waveroller, est en train de tester un prototype avec des ailes qui basculent avec les courants des fonds marins.
Parallèlement, le Centre d'Énergie des Vagues (Wave Energy Centre (WavEC)), en collaboration avec EDP (Electricidade de Portugal), essaie actuellement de réactiver la centrale d'énergie des vagues de l'île de Pico, aux Açores. Cette centrale a été la première du genre à être construite en Europe entre 1995 et 1999 dans le cadre d'un projet européen. Sa capacité est de 400 kW. Son fonctionnement repose sur l'oscillation d'une colonne d'eau constituée par une structure pneumatique creuse qui communique avec l'océan à travers une ouverture dans la partie inférieure de la paroi frontale exposée aux vagues. En entrant dans la centrale, à travers la partie submergée, les vagues montent dans la chambre pneumatique et actionnent dans la partie supérieure de la centrale une turbine d'air et le générateur électrique associé. Plusieurs accidents dus à l'agressivité et à la forte salinité de la zone ont fortement ralenti le déroulement du projet. Le Centre d'Énergie des Vagues souhaite malgré ces contretemps faire fonctionner de nouveau la centrale prochainement pour pouvoir produire au moins suffisamment d'électricité pour financer les interventions d'entretien nécessaires.

Source : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/56149.htm



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte