Magazine Cinéma

Vicky Cristina Barcelona (***)

Par Missacacia
Film de Woody Allen (2008)
avec Javier Bardem, Scarlett Johansson, Penélope Cruz, Rebecca Hall, Patricia Clarkson, Kevin Dunn...
Résumé : Deux amies américaines, Vicky et Cristina, partent en vacances à Barcelone. Vicky est sur le point de se marier, mais les deux jeunes femmes rencontrent un peintre et son ex-femme qui vont les emmener dans une drôle d’aventure romantique.
Après 'Le rêve de Cassandre', Woody Allen revient avec un chouette film sur les relations romantiques, compliquées. Et le film fonctionne plutôt bien sans aucunes images crues à l'appui (chapeau). N'allez pas voir ce film pour les scènes érotiques, il n'y en a pas, même si l'histoire l'est, tout est suggéré. Javier est excellent en Don Juan, draguant non pas une femme mais deux femmes à la fois. Et l'actrice qui déchire tout, c'est Penélope Cruz, tout bonnement géniale en ex-femme suicidaire et jalouse, qui s'approprie aussi la nouvelle petite-amie de son ex, et oui. Scarlett Johansson et Rebecca Hall sont tout aussi géniales, dommage que Rebecca Hall ne soit pas sur l'affiche, elle fait partie de l'histoire tout autant que les autres. Au niveau des autres personnages, Doug est affligeant de standardisation et de il-faut-faire-comme-ça-parce que-les-gens-le-font (pfff) mais dans la vraie vie, c'est l'énergumène le plus commun. En même temps, on en croise très peu des Juan Antonio...
Woody Allen a fait mieux mais les dialogues sont plutôt savoureux. La musique est bien choisie, une bonne dose de soleil sur des notes musicales catalanes, c'est encore plus plaisant. Et puis, le cadre (Barcelone, ville superbe, je veux y aller...) et l'ambiance estivale accentuent encore plus le côté romantique et ce sentiment de légèreté. En parlant de légèreté, le réalisateur nous parle d'hédonisme, avec pour unique but la recherche de plaisirs, mais en vrai voilà, c'est Woody Allen, n'oubliant pas de nous dire que tout n'est qu'illusion, que les choix sont tout tracés et que l'être humain est éternellement insatisfait. Pour ces deux femmes en tout cas. J'ai trouvé la fin un peu trop directe, mais néanmoins réaliste...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Missacacia 320 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte