Magazine Cinéma

Cours toujours Dennis : la crise… de rire !

Par Cineblogywood @Cineblogywood
En DVD : Il est de ces films dont on vous a parlé il y a bien longtemps sur le site, Run Fat Boy Run, et qui disparaissent et un jour, réapparaissent. Ainsi ce Cours Toujours Dennis (encore un titre français qui a nécessité un long brainstorming) arrive en DVD, chez Metropolitan, mais il paraît qu’il est passé par la salle. En confirment ces 6.720 entrées… Sans doute une projo privée…
Simon Pegg est un cochon !
Première réalisation de David Schwimmer, inoubliable Ross Geller de Friends, le film raconte la vie d’un loser (Simon Pegg) qui, après être parti en courant le jour de son mariage en plantant sa promise enceinte (Thandie Newton), n’a qu’une envie : la reconquérir cinq ans après.
Pour cela, il s’est juré de finir le marathon de Londres ; lui, le vigile d’un magasin de lingerie pas capable de rattraper les travoleurs (contraction nouvelle de travelos et de voleurs).
Sur ce scénar ultra classique, va débouler une galerie de personnages tous plus drôles les uns que les autres entre le coach obèse hindou, le cousin alcoolisé qui joue au poker, le prétendant bodybuildé de la City (Hank Azaria), la propriétaire atomique, etc. Le tout toujours sous acide avec parfois du burlesque digne de Chaplin dans la dégaine de SimonPegg/Dennis et que l’on avait déjà adoré dans Hot Fuzz et Shaun of the Dead, en attendant de le découvrir dans le Star Trek de J.J. Abrams.
Bref, par ces temps de crise, c’est bon de rire.
Marcel Martial (runner up)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cineblogywood 2265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte