Magazine Europe

Affrontements entre manifestants pro-S

Publié le 13 octobre 2008 par Hrvatska

Affrontements entre manifestants pro-Serbes et forces de l'ordre au Monténégro

Podgorica - La police monténégrine a tiré des gaz lacrymogènes lundi contre des manifestants pro-Serbes protestant contre la reconnaissance par Podgorica de l'indépendance du Kosovo.

Aux cris de "Trahison, trahison", les manifestants ont lancé pierres et engins incendiaires contre des bâtiments gouvernementaux.

Auparavant, quelque 10.000 manifestants avaient donné au gouvernement jusqu'à mercredi pour retirer cette reconnaissance, faute de quoi ils comptent chercher à le renverser par "des moyens non-parlementaires". "C'est la pire honte de l'histoire monténégrine", a jugé Andrija Mandic, dirigeant de l'opposition pro-serbe, réclamant un référendum populaire sur la reconnaissance de l'ex-province séparatiste de Serbie. Sur les 65.000 Monténégrins, environ 35% se déclarent Serbes.

Le Monténégro et la Macédoine avaient reconnu jeudi le Kosovo, Belgrade expulsant immédiatement leurs ambassadeurs et menaçant de prendre d'autres mesures de rétorsion. Le Monténégro, autrefois le plus proche allié de la Serbie, ne s'en est séparé qu'en 2006.

Et lundi, le Premier ministre monténégrin Milo Djukanovic a accusé Belgrade de vouloir continuer à influer sur la politique du Monténégro. Belgrade "oublie que nous sommes désormais un pays souverain qui prend ses décisions en fonction de son propre intérêt", a-t-il lancé, niant avoir subi des pressions de l'Union européenne et des Etats-Unis pour reconnaître le Kosovo.

_______________

Source : La Presse canadienne, le 14 octobre 2008.

[Rien ne nous dit que seuls des Serbes ont participé à cette manifestation contre le mafieux Djukanovic qui vole le Monténégro depuis deux décennies. Quoi qu'il en soit, je condamne toute violence et j'appelle la population du Monténégro à faire preuve de plus d'imagination pour se débarrasser de Djukanovic et de son clan. Il est évident que ce ne sera pas facile, car si ces gens sont moins sanguinaires que Saakachvili et sa bande, ils n'en sont pas moins fourbes. De toutes façons il n'y a pas d'autre réponse que des actions pacifiques. Enfin, de même que j'avais immédiatement condamné les actes inconsidérés, ou pour mieux dire désespérés, de l'administration Bush en Géorgie, je condamne la politique du désordre qu'elle sème actuellement dans les Balkans.]


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hrvatska 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog