Magazine Politique

Mgr Ebacher : Rendons grâce !

Publié le 14 octobre 2008 par Hermas
Voici un beau texte de Mgr Ebacher, Archevêque de Gatineau (Québec), que nous souhaitons vous faire partager, pour ne pas oublier l'essentiel dans ces périodes de crise (v. le site du diocèse et d'autres articles de Mgr Ebacher). ___________ "La fin de semaine annuelle de « l’action de grâces » est une invitation à ne pas banaliser cette attitude humaine et chrétienne fondamentale. Rendre grâces, c’est reconnaître que nous avons reçu des bons mots, des biens divers gracieusement, gratuitement. Mais, en réalité, vivons-nous une telle reconnaissance dans nos cœurs? Quand? Comment? Oui, nous rendons grâces dans les fêtes qui marquent par exemple l’anniversaire de mariage de nos parents. Ils nous ont donné la vie gratuitement. Nous leur en sommes reconnaissants et nous le leur disons par une célébration, des fleurs, des cartes, des baisers, des visites. Et aussi quand nous célébrons avec un ami, quand nous disons merci…. Pour celles et ceux qui croient en Dieu, tout devient motif de rendre grâces. Car tout nous vient gratuitement de lui. Déjà le roi David, habité par la sagesse religieuse antique, affirmait à Dieu dans sa prière : « Tout ce que nous t’offrons, nous l’avons reçu de ta main » (1 Chroniques, 28,14). Jésus lui-même invite à la même dynamique spirituelle : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Matthieu 10,8). Et saint Paul demandait instamment à ses communautés de ne pas critiquer et se plaindre, mais bien de rendre grâces à Dieu pour tout et toujours.   La spiritualité de Thérèse de l’Enfant-Jésus, qu’un célèbre écrivain a résumé en disant : « Tout est grâces », est l’adaptation pour aujourd’hui de cette grande tradition spirituelle. Tout vient de Dieu qui nous aime avec tendresse et fidélité. Alors, comme il importe de sans cesse lui dire notre admiration, nos remerciements, nos mercis, en toute confiance et en tout abandon filial.  Le mois d’octobre, qui est un temps d‘engrangement dans nos cœurs et nos mémoires des fruits d’amitié, de rencontres, de soutiens récoltés durant l’été, est sans doute un bon moment pour développer cette attitude purificatrice et libératrice de nos mauvaises humeurs, de nos peurs incessantes et de nos lamentations. « Rendons grâces…! »".   † Roger Ébacher Archevêque de Gatineau

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hermas 907 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines