Magazine

A propos de la Santé mentale

Publié le 14 octobre 2008 par Alex Ruben

Genk. Dans le cadre de la Journée de la Santé mentale, la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCHR) de Belgique a organisé un week-end d’information à Genk sur les dangers de la psychiatrie. Très peu de personnes connaissent les chiffres de la psychiatrie : Annuellement, de par le monde, 20 millions d’enfants prennent des drogues psychiatriques reconnues dangereuses et 63 000 enfants se sont suicidés suite à la prise d’antidépresseurs, certains par pendaison alors qu’ils n’avaient qu’une dizaine d’années. Assez horrible quand on considère que ces praticiens sont supposés aider les gens ! Le Conseil national de la santé de Suède rapportait récemment que pour 393 cas de suicides, 338 étaient sous psychotropes. Plus proche de nous, dans les hôpitaux psychiatriques belges, en 2006, il y a eu 87 suicides et une estimation montre que plus de 6000 enfants belges sont déjà consommateurs de psychotropes donc, potentiellement en danger. De plus beaucoup de ces psychotropes sont reconnus pour créer une dépendance, dont la Ritaline ou Rilatine.

Depuis 2004, plus de 19 mises en garde ont été émises contre les dangers, des médicaments psychiatriques. Outre les alertes de la FDA (Food and Drug Administration) américaine, en 2005, le Comité européen pour les médicaments à usage humain (CHMP) émet une forte recommandation contre la prescription de psychotropes aux enfants, car ils connus pour être a l’origine de tentatives et pensées suicidaires, agressivité, hostilité et/ou comportements associés à l’origine de certains meurtres commis par de jeunes personnes, accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques et décès.

Il est grand temps de considérer la psychiatrie pour ce qu’elle est, comme l’indique la présidente de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCHR) : « La psychiatrie est la plus grande fraude de tous les temps. C’est la plus dangereuse aussi. » A l’époque, comme à l’heure actuelle, 200 ans plus tard, le but de la psychiatrie est de contrôler l’individu, non pas de traiter la folie et ils admettent qu’ils ne savent pas guérir la « maladie mentale » qui n’a d’ailleurs aucune base scientifique : ce ne sont que des symptômes, des troubles dont l’existence n’a jamais été prouvée scientifiquement. Les experts sérieux considèrent « la folie » comme étant une pure invention de psychiatres pour mieux délivrer leur drogues. Aujourd’hui plus de 150 millions de personnes ont pris des antidépresseurs dont les tests montrent que les résultats ne sont pas meilleurs que des placebos !

Les traitements psychiatriques brutaux sont encore utilisés aujourd’hui : psychochirurgie, contentions, psychotropes débilitants et électrochocs. Bien que près de la moitie des personnes âgées qui reçoivent des électrochocs meurent dans un délai de deux ans, les électrochocs continuent à être utilisés de par le monde, provoquant jusqu’à 10 000 décès par an. Rappelons aussi la récente Marche Noire dans Bruxelles, le 7 septembre dernier, en mémoire des victimes de la psychiatrie qui s’est tenue sous l’égide de l’association SARAH.

Vous pensez que la psychiatrie ne vous concerne pas ? Réfléchissez-y. Visualisez le DVD « Psychiatrie : La vérité sur ses abus » plus de 1h 30 d’information.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCHR) a été créée en 1969 par l’Eglise de Scientologie et le Professeur de psychiatrie Thomas Szasz, pour enquêter sur les violations des droits de l’homme par la psychiatrie, les dénoncer et assainir le domaine de la santé mentale.

Informations supplémentaires et faits : www.cchr.org


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alex Ruben 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog