Magazine

Saw IV

Publié le 30 octobre 2008 par Mrbrown

La saga Saw revient donc agresser nos yeux et nos oreilles avec son intrigue indigente et ses twists mémorables (et celui-ci est particulièrement gratiné), sa photo dégueulasse, ses acteurs de seconde zone, et sa réalisation clipeuse illisible et nauséeuse. Chouette programme donc, et il faut dire qu'ils se sont surpassés pour un plaisir masochiste comme on en fait peu. Il est toujours amusant de constater qu'au lieu de brasser du vide, les auteurs ont toujours le souci de boucher les trous d'air par des scènes gores, c'est donc dans l'apathie générale que le film débute dans une scène de dissection absolument abjecte, ou hilarante selon les goûts, sa totale gratuité rendant le tout encore plus inconsistant.
Le reste du film continuera sur cette lancée grandiose et grandiloquente suivant le schéma une torture/un dialogue explicatif poseur et pompeux. Sauf que cette année, les auteurs nous gratifient d'un outil scénaristique qu'on pensait enterré depuis les calendes romaines : les flash-back !
Le film participe donc à l'entreprise de démolition du personnage de Jigsaw commencé au deuxième opus en le gratifiant d'un background moralisateur, conformiste, fleurant bon les valeurs du 13 heures de Jean Pierre Pernault et de la France d'en haut. Conscients de la puissance d'un tel récit, l'équipe du film s'évertue à le démontrer en long et en large, avec moult flash-back, flash-back du flash-back, et autre clins d'oeil à la saga.
Saga qu'il est impératif de connaître sur le bout des doigts car voilà la petite cerise sur le gâteau qui nous permet de résister (non sans mal) à ce vomi cinématographique : le twist final ! Totalement incompréhensible sauf si la saga est devenue pour vous un objet de thèse, elle restera dans les mémoires comme le machin le plus improbable qu'on ait vu cette année sur nos toiles, tentative désespérée pour réanimer une franchise déjà six pieds sous terre. Sauf que rien n'est fini, et un deuxième twist, "ha ha ha je suis Fantomas"-like achève le spectateur.
C'est fini n'en jetez plus, Saw se regardera dans 10 ans (voir moins à ce train là) comme on voit aujourd'hui un film de Steven Seagal ou Chuck Norris : un gentil nanar pas méchant.
Mais très très drôle.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Rocky IV

    Peut être le Rocky le plus célèbre.Pas par sa sensibilité, ni sa finesse, non non, mais pas sa réjouissante médiocrité.Rocky, ce gentil beauf des fin fonds de l... Lire la suite

    Par  Mrbrown
    A CLASSER
  • Interlude musicale vol. IV

    J'ai décidé d'intégrer une nouvelle rubrique sur le blog : L'interlude musicalUn clip, un son....Cette rubrique sera destinée à la musique, mais pas forcément e... Lire la suite

    Par  Aurélien
    A CLASSER
  • 3 min 40 s de Saw 5

    Allez, en guise d'apéritif, une petite scène cruelle (sans être excessive) extraite du prochain opus de la saga Saw, toujours attendu le 5 novembre sur nos... Lire la suite

    Par  Grégory Roger
    A CLASSER
  • Saw 5 - La première bande annonce

    Comme les premiers, le 5eme opus fait dans le trash et le gore. Âme sensible s’abstenir. Saw 5 - La première bande annonce Lire la suite

    Par  Misstmourt
    A CLASSER
  • Saw 5 - Bon appétit, biensûr !

    Pour les amateurs d’images chocs et aimant se faire des frayeurs, le 5 ème volet de Saw sortira le 24 octobre 2008. Personnellement j’aspire que ce soit le... Lire la suite

    Par  Mrthieu
    A CLASSER
  • Des news sur Saw, le jeu vidéo

    Alors que Saw 5 s'apprête à éclabousser les salles obscures du monde entier, Brash Entertainment vient de lâcher quelques infos sur l'adaptation en jeu vidéo... Lire la suite

    Par  Grégory Roger
    A CLASSER
  • Saw

    Il faut être honnête, le seul intérêt (!) de ce film bourré d'incohérences, ce sont les quelques scènes mi-gores mi-écoeurantes devant lesquelles on détourne... Lire la suite

    Par  Tequila
    A CLASSER

A propos de l’auteur


Mrbrown 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte