Magazine

Je te dis au revoir

Publié le 24 septembre 2007 par Chez
Hier soir, je ne parvenais pas à trouver le sommeil. Trop de travail, trop de choses à penser, le cerveau qui ne parvient plus à se mettre en mode off et qui, malgré les contraintes et les grands coups donnés sur l'interrupteur, refuse obstinément de s'éteindre. Alors je me suis dit que c'était sans doute le bon soir pour te faire mes adieux.
Les histoires d'amour sont si indissociables de ma vie qu'elle finissent par être ma vie même. Toi, pendant des années, tu m'ignoras complètement. Rien d'étonnant à cela, tu t'es toujours soucié comme d'une guigne de ceux qui t'aiment. Moi je t'admirais de loin et tu brillais de mille feux. J'ai fini par me rapprocher de toi, vivre à tes côtés , sans jamais savoir au fond si tu m'aimais vraiment.
Tu es bruyante et silencieuse. Ce soir, je suis sorti pour te voir et tu m'es vite, dès les premiers instants de nos retrouvailles, apparue distante et réservée. Tu n'ignorais certainement pas que la vie, inexorablement, m'avait éloignée de toi, que nos pas n'étaient plus si cadencés et que, bientôt, je m'en irai, pas assez loin pour ne plus te voir, mais suffisamment pour que nos vies ne se croisent plus aussi souvent et aussi intensément qu'auparavant.
Alors je n'ai pas voulu que l'on se sépare sur la pointe des pieds, sans se le dire, comme des voleurs. J'ai voulu te sentir et te humer, te donner l'occasion de me prendre et de m'accueillir dans ton ventre une dernière fois. Ce fut tendre, mais ce fut tout.
Bien sûr, ce n'est qu'un au revoir, parce que nous ne pouvons vivre l'un sans l'autre et tu le sais fort bien. Tu brilles pour d'autres, ce soir, pourtant, et si tes lueurs me réchauffent encore, elles sont lointaines. Je ne suis plus au cœur de ta vie ni toi au cœur de la mienne. Mais pour tout ce que tu m'as donné sans me l'avoir repris, je voulais, hier soir, battre seul ton pavé, Paris.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Google Maps - Normand dis moi tout !

    Carte interactive de la Normandie, avec localisation des endroits cités sur le Blog. Google Maps c'est la possibilité de faire vos propres cartes avec vos... Lire la suite

    Par  Lilidoleron
    EN FRANCE , VOYAGES
  • Poepolitisation : trop c'est trop :

    On fait bien de nous pondre un plan sur l'Alzheimer. Je viens de découvrir ce matin qu'une partie de presse française en était frappée. Le Nouvel Obs a oublié... Lire la suite

    Par  Le Petit Docteur
    FRANCE, HUMEUR, PEOPLE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Au revoir les soldes...

    Ca y est, les soldes d'été sont terminées...Je ne sais pas vous, mais de mon côté, c'est la désolation... non pas que je sois une stakhanoviste de la promo' mai... Lire la suite

    Par  La Fille Aux Chaussures
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE, MODE, MUSIQUE
  • Pub rugby : on n'a rien sans rien.

    Pub rugby : on n’a rien sans rien. pub RUGBY 2007 !!envoyé par Lire la suite

    Par  Pierre Salviac
    RUGBY, SPORT
  • Dis moi où ? A Paris !

    Par Miss Terre de Paris On dit que les parisiens sont ceux qui connaissent le moins bien leur ville. Heureusement, les parisiens ont l’avantage de pouvoir... Lire la suite

    Par  Céline
    CULTURE, HISTOIRE, INTERNET, WEB2.0
  • Dis moi que valent mes pubs ?

    Toute entreprise aime avoir un retour du consommateur sur ses produits. Et quand elle paye une agence de pub les yeux de la tête pour un spot de 6 secondes, ell... Lire la suite

    Par  Satyam Dorville
    AFRIQUE, EBUSINESS, FOCUS EMPLOI
  • Ne le dis à personne

    N’étant pas un grand lecteur j’ai cherché durant mes vacances un livre pour me réconcilier avec la lecture, je suis tombé sur ce bouquin. Lire la suite

    Par  Florent Lefebvre
    CULTURE, INFORMATIQUE, LIVRES, MUSIQUE, ROMAN

A propos de l’auteur


Chez 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte