Magazine Société

Amicale terroriste (suite)

Publié le 14 janvier 2009 par Olivier57

Et de 2.

Après Marina Petrella en France, voilà que c'est le tour de Cesare Battisti de ne pas être extradé du Brésil vers l'Italie. Qu'aurions nous dis si les terroristes d'Action Directe ou du GIA avaient trouvé refuge à Rome...

Décidément, les démocraties ont un curieux sens de la lutte contre le terrorisme. D'un côté, on envoie des troupes en criant haut et fort que ces actes sont intolérables, d'un autre, on ouvre tout grand les bras avec une petite larme à l'oeil pour ces pauvres réfugiés malades.

Une larme que l'on sait par contre refuser à des milliers d'autres candidats à l'immigration qui n'ont que le tort de n'avoir commis aucun crime.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier57 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine