Magazine Cinéma

Slumdog Millionaire

Par Ffred

Pathé Distribution
L'histoire

Jamal Malik, 18 ans, orphelin vivant dans les taudis de Mumbai, est sur le point de remporter la somme colossale de 20 millions de roupies lors de la version indienne de l'émission Qui veut gagner des millions ? Il n'est plus qu'à une question de la victoire lorsque la police l'arrête sur un soupçon de tricherie. Sommé de justifier ses bonnes réponses, Jamal explique d'où lui viennent ses connaissances et raconte sa vie dans la rue, ses histoires de famille et même celle de cette fille dont il est tombé amoureux et qu'il a perdue. Mais comment ce jeune homme est-il parvenu en finale d'une émission de télévision ? La réponse ne fait pas partie du jeu, mais elle est passionnante.

Dev Patel et Freida Pinto. Pathé Distribution

Mon avis
Slumdog Millionaire débarque sur nos écrans précédé d'un succès critique outre-atlantique et fraîchement auréolé de 4 Golden Globes dont ceux du meilleur film dramatique et du meilleur réalisateur. L'attente était donc plus curieuse qu'impatiente. De plus je n'ai jamais été trop fan des films de Danny Boyle à part peut être Petits meurtres entre amis et 28 jours plus tard. Sentiment plutôt mitigé à la sortie de la salle. La forme, comme souvent je trouve chez Boyle, prend trop la place sur le fond. La mise en scène est donc terriblement efficace et rythmée. Peut être trop. Peut être juste assez pour masquer un scénario un peu trop faiblard. A la fois comédie, drame social et histoire d'amour, le film navigue sans cesse entre ces trois genres grâce à un montage serré et nerveux qui nous laisse rarement le temps de reprendre son souffle devant une histoire éclatée mais dans l'ordre chronologique. Donc par conséquent on ne s'ennuie pas. Grâce aussi aux interprètes tous excellents, des images aux couleurs très chaudes et une musique à la hauteur (aussi recompensée aux Golden Globes). Mais l'histoire me semble malgré tout un peu légère, avec une émotion qui a du mal à passer et qui ne pointe finalement son nez que dans le dernier quart d'heure. Bref pas mal mais je ne partage pas le coup de cœur général. Pour ma part moyen...
Dev Patel. Pathé Distribution

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines