Magazine

Je m'accommode de moi

Publié le 14 janvier 2009 par Paulo Lobo

L'image dans le miroir, ce n'est pas moi, elle m'est étrangère, je ne la connais pas. Moi, je ne suis pas celui-là. Je ne suis pas ça. Cette espèce de personnage virtuel en voie d'extinction.Moi, je suis un autre.Vous savez bien. Moi, c'est dans vos yeux que je me retrouve. C'est dans votre voix. Dans votre façon de me renvoyer la balle. Je suis moi pour de vrai, à ce moment-là. Devant la glace, je reste de glace. Le monde m'échappe. Il part à la dérive comme un détective privé en mal d'enquête et porté sur la bouteille.Le temps change tout le temps, vous ne me le faites pas dire, et on ne peut pas arrêter la roue qui tourne.Cette figure étrange, ce serait moi? Comment ai-je pu changer à ce point, perdre l'emprise, me couper sur le fil sur le rasoir, me défigurer, tomber en chute libre ?C'est du bluff, je ne te crois pas, tu es bas de gamme, tu ne réfléchis pas correctement, l'éclairage t'induit en erreur, tu prends et tu déformes, sale miroir de pacotille, va te rhabiller, prends de nouvelles résolutions, et ensuite seulement reviens.L'image inversée qui me plaît, qui me transperce de sa brillance, qui me poignarde de son éclat, c'est quand je suis devant vous. Je me reconnais alors, plein de foi et de feu, idiot et misérable, croyant et évadé du bagne, miraculé, espion et bandit des grands chemins. Une illusion? Un mensonge?La vie est-elle un rêve?Suis-je en train de me berner, de me bercer de vains horizons?Ne faut-il pas se contenter de ce qui est immédiatement perceptible, palpable, visible?Où se loge la vérité, ma vérité, ma place, mon être? Comment m'accommoder de moi, de cette enveloppe qui m'encercle, qui me plie à sa volonté?Dans ma tête, où suis-je? Existe-t-il un miroir pour mon âme, une surface qui me dira ma profondeur et le devenir de mes synapses?Simple comme le bonjour, les choses devraient être aussi évidentes que la clarté du matin et la beauté d'une femme, comme quand j'avais vingt ans. Bêtises que tout cela, ton esprit te joue des tours, rien n'a jamais été limpide comme l'eau de roche, la tourmente a toujours existé, le doute et le malaise ne sont pas des inconnus débarqués de nulle part. M'accommoder de moi. Chercher le sourire qui m'illuminera et me remettra sur pied. Donner en premier. Dépenser sans compter. Ne pas avoir peur. Ne pas emmagasiner des provisions. Jouer le jeu de l'instant. Croire en moi, croire en vous, soleil exceptionnel qu'il m'importe peu de toucher, à l'impossible nul n'est tenu, il me suffit des doux rayons réchauffant mon être. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Connaissez-vous cette plante ?

    Enfin une plante qui se plaît chez moi !Elle pousse, elle pousse...Mais je ne connais pas le nom de cette plante !Depuis 3 semaines-1 mois, de jolies fleurs... Lire la suite

    Par  Calissou
    A CLASSER
  • Toujours cette crainte...

    Tout à l'heure pendant le dîner, Nishal me dit sur un ton léger... "Moi quand quelqu'un n'est pas là je m'inquiéte."Je lui demande immédiatement s'il s'agit de... Lire la suite

    Par  Moushette
    A CLASSER
  • Cette fraise qui pue

    Cette fraise

    J'ai regardé l'autre jour un reportage sur la Fraise. Non la tagada, ses quarante ans, tout ça, mais la fraise qu'on peut acheter maintenant toute... Lire la suite

    Par  Didier54
    A CLASSER
  • “Cette femme…”

    Parce que la violence faite aux femmes n’est pas uniquement physique…. La violence peut être verbale, psychologique et faire autant mal…. Spot contre les... Lire la suite

    Par  Okatarinabella
    A CLASSER
  • Skyrock contre Overblog, c'est quoi cette blague ?

    Skyrock contre Overblog, c'est quoi cette blague

    Je fais souvent ici l'éloge des liens qui se créent entre blogs et donc entre blogueurs : un échange hypertexte sympathique ou même polémique sur des sujets... Lire la suite

    Par  Arf
    A CLASSER
  • Dans cette chambre

    Masse opaque se rapprochant de moi. La fenêtre est ouverte. Le rideau vrille par le vent. Il y a une souffle, une densité. Je n’espère rien de plus que sa... Lire la suite

    Par  Gregory71
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • D'ou vient cette copie ?

    D'ou vient cette copie

    Cette foto ne vous dis rien ? n'avez vous pas deja vu cette photo quelque part ? En tout cas cette photo est une copie d'une photo avec une autre star dessus... Lire la suite

    Par  Fix
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Paulo Lobo 808 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte