Magazine France

Sécurité en France : le mauvais bilan de Sarkozy

Publié le 15 janvier 2009 par Juan
Nicolas Sarkozy se rendait à Orléans mercredi 14 janvier, pour souhaiter les vœux "aux acteurs de la sécurité." Les sujets d'inquiétude sécuritaire sont nombreux: le contexte social s'échauffe certes lentement; la guerre à Gaza ravive certaines tensions communautaires; le renforcement français en Afghanistan renforce les tentations terroristes de certains. Mais Sarkozy a de quoi être déçu : les chiffres de la déliquance en 2008 viennent de tomber. Et ils sont mauvais. Comme depuis 2002 d'ailleurs.
L'Observatoire National de la Délinquance a publié son bulletin mensuel de décembre 2008 sur "les faits constatés par les services de police et de gendarmerie." Le Figaro s'est empressé de publier un article au titre trompeur pour masquer cette réalité : "Délinquance : 600 000 victimes de moins depuis 2003".
L'honneur de la Sarkofrance est sauf.
Les promesses non tenues du candidat Sarkozy
Comme le rappellent Bénédicte Charles et Virginie Roels pour Marianne2, Sarkozy n'a pas tenu sa promesse présidentielle à trois niveaux, d'après les propres chiffres du gouvernement : primo, la délinquance générale a augmenté de 3% de novembre 2007 à novembre 2008. Même le Figaro reconnaît, grâce à ses propres "recoupements" que l'année 2008 fut globalement pire que 2007.
Deuxio, le taux d'élucidation des crimes et délits stagne sous la barre des 40%. Tertio, ce sont les actes les plus inquiétants qui explosent : violences gratuites +5%; vols à main armée ont explosé : +11%.
Michèle Alliot-Marie se fera-t-elle remonter les bretelles ?
Sécurité en France : le mauvais bilan de SarkozyLes manipulations du ministre Sarkozy
Le zélé mais anonyme journaliste du Figaro insiste plutôt sur la période précédente: "Depuis 2003, année qui ouvre l'ère de la culture du résultat chère à Nicolas Sarkozy, la délinquance a donc baissé de 14 % en France, faisant 600 000 victimes de moins en six ans. Quand, durant les six années précédentes, entre 1997 et 2002, elle augmentait dans les mêmes proportions, faisant 600 000 victimes de plus."
Faudra-t-il rappeler, une nouvelle fois, que seules les atteintes aux biens ont diminué sous les quatre années d'administration Sarkozy du ministère de l'Intérieur ? Tous les criminologues (même au Figaro) soulignent que l'amélioration des codes, alarmes et autres protections y est pour beaucoup.
En revanche, les atteintes aux personnes ont progressé de 80 000 entre 2002 et 2008 !!
Dans le détail, les escroqueries et infractions économiques et financières sont en constante augmentation depuis juin 2006 (page 13 du rapport), pour atteindre le nombre record de 376 000 en novembre 2008 (+9% sur un an).
A Orléans, Nicolas Sarkozy a réévalué son bilan. Le procédé est habile. Plutôt que de reprendre les statistiques comme elles sont présentés par l'OND, il les "retravaille". Ainsi parvient-il à dire que la "violence de proximité" est en baisse de 6%. Ou encore, "les violences aux personnes d'origine crapuleuse" ont baissé de 5,4%. Cela évite de parler des atteintes physiques aux personnes, en progression quasirégulière tout au long de l'année (cf. tableau). Effectivement, c'est plus vendeur.
Malgré le fichage, l'élucidation stagne
978 000 empreintes génétiques étaient fichées par les services de police et de gendarmerie dans le FNAEG (fichier national automatisé des empreintes génétiques). Trois millions d'empreintes digitales sont également fichées. les interrogations de cette base ont permis d'élucider 650 affaires. Trois millions de ficher pour 650 élucidations ... fameux ratio ! Globalement, le taux d'élucidation des crimes et délits stagne à 38%. Il régresse même sur les faits les plus violents en 2008. Beau succès !
Ce mercredi à Orléans, le président français a enjoint les forces de l'ordre de travailler sur deux axes prioritaires selon lui : la réduction des violences urbaines et des violences familiales. Ce sont les rares formes de délinquance qu'il peut s'exonérer de maîtriser facilement: c'est la faute aux foules de racailles et aux maris violents dans l'intimité des foyers ! Il s'est même permis un petit passage sur ""inquiétude de voir renaître dans notre pays des formes d'extrémisme violent de droite ou de gauche dont l'unique objectif est de déstabiliser notre pacte social". L'ultra-gauche, encore ?
Une dernière remarque: en dix ans, le nombre de délits d'outrages est passé de 17 700 (en 1996) à 31 000 (en 2007)... Une statistique qui confirme un sentiment...
Lire aussi:
  • Le rapport mensuel de l'OND
  • "Sarkopromesse n°1: «La délinquance doit baisser de 5%», qu'il disait" (Marianne2.fr)
&alt;=rss

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juan 51287 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte