Magazine Internet

Revue des tendances et prédictions 2009; mot clé certitude

Publié le 15 janvier 2009 par Philippemartin

Dans le billet que j'ai publié l'an passé sur les tendances 2008, le mot clé était incertitude. En ce début d'année 2009, c'est tout l'inverse car ce qui nous apparaissait encore improbable et nébuleux a finalement été confirmé au dernier trimestre 2008.

- Obama contre toute attente a été élu. De candidat à l'investiture de son parti, puis de candidat investi et finalement de « pré-président », dans une semaine il va enfiler l'habit de président.

- La crise économique est là, plus de doutes. Donc à chacun de s'y ajuster et d'en tirer les conséquences. La seule inconnue étant sa durée et l'ampleur des bouleversements occasionnés.

- La révolution numérique entamée il y a quinze ans a atteint le point de non retour. Sous l'impact de l'élection d'Obama, aka le « tech president », d'une crise économique qui est aussi une crise de société, cette révolution dans toutes ses déclinaisons, web, mobile, médias sociaux, commerce, musique, medias, presse nous fait entrer désormais de plein pied dans le nouveau siècle.

En cette période de l'année, beaucoup de prévisions circulent alors voilà modestement  ce que je pressens en vrac:

- Croissance continue et exponentielle des médias sociaux de Facebook à Myspace, Twitter et compagnie. Mais attention, alors qu'ils n'étaient perçus uniquement que sous l'angle des promesses marketing, leur rôle politique et médiatique va s'accentuer et leur conférer un statut de « hub » incontournable dans la société.

- Le Iphone va resté la locomotive du web mobile et je ne vois pas à date qui pourrait arrêter cela tant Apple a pris de l'avance au niveau de l'innovation et du modèle d'affaire. A suivre bien sûr la triste nouvelle du retrait de Steve Jobs et la question subséquente de sa succession.

- Bataille en vue entre Itunes et Amazon pour la vente de mp3. Amazon va tenter de briser le monopole d'Apple et commence vendre ses musiques aux États-Unis entre 59 et 79 cent.

- Presse: on savait que cela s'en venait mais pas aussi vite. Le déclin de la presse papier va considérablement s'accélérer et le paysage fin 2009 ne sera plus le même. Le problème est que les médias ont beaucoup trop attendu avant de basculer sur le net, certains ne s'en remettront pas. D'autres qui ont déjà pris le virage auront beaucoup de mal à s'adapter car ils ne comprennent pas les attentes de leur clientèle et son réticents par peur ou arrogance à participer équitablement avec elle.

- Politique et gouvernement: hormis sa campagne sur Internet très réussie, Obama pousse plus loin et va essayer de garder serré le lien tissé avec ses concitoyens. Beaucoup d'autres politiciens vont essayer d'imiter cette recette miracle mais peu seront capable par idéologie à poursuivre la relation une fois élu.

- Filtrage et neutralité: Internet fait peur désormais car il tend à minimiser le contrôle et le pouvoir des états. On le voit de façon flagrante en Chine, Iran ou autre mais les démocraties occidentales ne sont pas en reste. Sous le prétexte de protéger nos enfants ou les rentes à vie des majors, certains états vont essayer de contrôler Internet. Côté téléchargement illégal, le fameux p2p qui draine entre 50 et 90 % du trafic Internet ne pourra pas être stoppé par la répression. Contraintes techniques et vie privée pourraient forcer des majors à directement collaborer avec des réseaux.

- Entreprises aux prises avec les blogs et les médias sociaux: une récente étude dévastatrice faisait  état que seulement 16 % des usagers qui lisent des blogs d'entreprise leur font confiance. Cela révèle à quel point les entreprises ont du mal à s'adapter au web 2.0. Ce sont souvent les équipes com et marketing qui sont en charge de cette mission à tel point que l'on se demande s'ils ont bien compris les enjeux ou ont les compétences. Question récurrente non encore tranchée: qui doit rédiger le blog corpo ? Ou bien 2009 serait-elle l'année de la mort du « Ghost blogging?

En conclusion, 2009 ne sera pas une année formidable mais surement passionnante. Je vois une corrélation entre la crise et la montée du web. Désormais on pourrait espérer regarder le déroulement des évènements avec moins d'idéologie et plus d'humilité. Des gouvernements seront obligés de prendre des décisions totalement à l'encontre de leurs programmes. Idem pour les entreprises. Il y aura moins de capitalisme vs socialisme ou de droite vs gauche. Cela devrait se jouer sur le terrain des progressistes vs conservateurs dans beaucoup de domaines et le web nous sera bien utile pour chausser la bonne paire de lunette.

Pistes: Amazon's budget MP3s give Apple food for thought chez le Gardian

Warner veut dépénaliser et taxer le p2p pour les étudiants chez Écrans

Dossiers et infos sur le contrôle et le filtrage Internet chez La Quadrature du Net

Les cinq étapes de la mort annoncée du journalisme de papa chez Philippe Couve

Audience en ligne: performance des journalistes et des blogueurs chez Narvic

People don't trust company blogs. What you should do about it chez Groundswell

Mon billet A propos des vrais « faux » blogs 

Quelques prévisions 2009 dans les médias sociaux chez Richard Menneveux

Les tendances du web en 2009 chez Philippe Jeudy


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippemartin 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine