Magazine Culture

Eat shit ! Billions of flies can’t be wrong !

Par Juan Asensio @JAsensio

Le titre de cette note se passe, je crois, de commentaires et se veut le contraire absolu, bien évidemment vulgaire et vil prodigieusement, de la conception que je me fais de la littérature : les mouches à merde, dont la population se compte par dizaines de milliards d'individus, se trompent apparemment mais il est vrai qu'elles ont moins de discernement que les abeilles de Delphes. Désirant me reposer quelques heures de la lecture du remarquable Nostromo de Joseph Conrad ou des textes surécrits de Gustaw Herling, tout fourbu d'avoir arpenté la Zone pour y évoquer la magnifique Cristina Campo ou Michel Houellebecq, je me contenterai pour une fois, tout en observant, le regard amusé et un peu dégoûté, la copulation aussi éphémère que frénétique de ces vendeurs d'andouilles à la fraîcheur suspecte qui osent s'appeler écrivains, de recopier deux extraits d'un papier de Mohammed Aïssaoui et Dominique Guiou dont l'intégralité peut se lire sur le site du Figaro.
«Que révèle le cru 2008 ? «Marc Levy reste numéro un, mais il est talonné par Guillaume Musso», commente Alice Cousin Crespel, analyste marketing au sein du cabinet d'études GfK, avec lequel nous avons réalisé ce palmarès. Elle ajoute : «Katherine Pancol fait une entrée remarquée et prend la sixième place, juste derrière Amélie Nothomb, une habituée du classement.» Une aubaine pour Albin Michel : Pancol et Nothomb appartiennent à cette maison d'édition, qui compte deux autres auteurs classés parmi les dix romanciers qui vendent le plus de livres, Bernard Werber et Éric-Emmanuel Schmitt. Signalons que Maxime Chattam, lui aussi auteur chez Albin Michel, arrivé en neuvième position l'année dernière, rate cette année la dixième place pour quelques milliers d'exemplaires.
[...]
À lui tout seul, Marc Levy réalise 17,7 millions d'euros de chiffre d'affaires; Anna Gavalda atteint 15,4 millions d'euros et Guillaume Musso dépasse les 13 millions d'euros. Autant dire que ces plumes ont des chiffres d'affaires que bien des PME rêveraient d'atteindre. Bien évidemment, ces sommes ne vont pas dans la poche des auteurs, loin s'en faut : un tiers revient aux libraires, près de la moitié est consacré à l'impression, à la diffusion et à la distribution. Il reste pour le romancier entre 12 et 14 % (selon les termes du contrat signé avec son éditeur) du prix public du livre en édition courante (et beaucoup moins quand il s'agit d'une édition de poche).»

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • You are what you eat!

    what eat!

    Kyle Bean nous le montre très joliment! ...Nous sommes ce que nous mangeons!Une nouvelle approche de la beauté globale qui se confirme de plus en plus...Allez... Lire la suite

    Par  Ktrin
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Best chemical thing to eat in the world !

    Best chemical thing world

    Le meilleur truc au monde qui ressemble à du plastique et qui se mange ce sont des Twizzlers. Je pense avoir été contaminé par la présence subliminale de ce... Lire la suite

    Par  Newwavehooker
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Left Lane Cruiser " All you Can eat "

    Left Lane Cruiser

    Alive Records 2009La sortie d'un nouvel album d'un de ses groupes fétiches est toujours un moment sensible.On en attend beaucoup, et il (me) faut un long temps... Lire la suite

    Par  Nikkos
    CULTURE, MUSIQUE
  • Eat natural

    Lors de ma dernière virée dans mon Monop', lieu de toutes les tentations, je suis tombée en arrêt devant un stand de drôles de barres de céréales hyper fashion. Lire la suite

    Par  Caro Gauvin
    CÔTÉ FEMMES, CUISINE
  • Let Them Eat Cake

    L’équipe de développement du navigateur Internet Explorer de chez Microsoft a envoyé un gâteau au QG de Mozilla à Mountain View et participe ainsi à la fête de... Lire la suite

    Par  Sinklar
    INTERNET
  • Coup de coeur Vidéo : la demoreel de l'agence "EAT MY DEAR"

    www.fubiz.net nous fait découvrir quasi quotidiennement des vidéos d'un niveau assez exceptionnel. Cette dernière nous montre les travaux de l'agence de motion... Lire la suite

    Par  Troiscafes
    A CLASSER
  • Eat Lead : humour et jeu vidéo

    D3Publisher annonce le développement de Eat Lead : The Return of Matt Hazard. Prévu pour les consoles Playstation 3 et Xbox 360, il parodie plusieurs genres de... Lire la suite

    Par  Eparsa
    CONSO, HIGH TECH, JEUX VIDÉO

A propos de l’auteur


Juan Asensio 31861 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines