Magazine Cinéma

Les Insurgés

Par Ffred

Metropolitan FilmExport
L'histoire

En 1941, les armées d'Hitler envahissent l'Europe. Leur implacable progression coûte la vie à des millions de juifs. Pour trois hommes, cette tragédie marque le début d'une guerre dans la guerre. Lorsque leur petit village d'Europe de l'Est est envahi, les frères Bielski se réfugient dans une profonde forêt qu'ils connaissent depuis leur enfance. Ils se contentent d'abord de survivre mais la rumeur de leur exploit se répand et d'autres les rejoignent, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, prêts à tout risquer pour rester vivants et libres. Peu à peu, les trois frères vont recueillir des centaines de pourchassés et contrecarrer les plans de leurs redoutables attaquants. Face à l'adversité, au nom de ceux qu'ils ont perdu, ils vont sauver plus d'un millier de vies...

Liev Schreiber et Daniel Craig. Metropolitan FilmExport

Mon avis
Voilà un film assez bizarre. Il y a tout pour qu'on ne l'aime pas mais on ne peut pas ne pas l'aimer non plus. Edward Zwick a toujours eu l'habitude d'y aller à la truelle mais là il en met vraiment une couche. C'est avant tout la force du sujet et le fait que l'histoire soit vraie qui emporte le morceau. Car pour le reste il faut s'accrocher ! La mise en scène est donc d'un académisme et d'une lourdeur rare. Les effets sont bien trop appuyés, ce n'est même plus la truelle mais l'artillerie lourde. L'interprétation est à l'unisson. C'est surjoué et les acteurs en font tous des tonnes. Daniel Craig s'en sort le mieux, son charisme, son charme et ses yeux bleus font le reste. Tout cela assimilé on peut se laisser aller à suivre l'histoire héroïque de cet homme et de ses frères. Il y a là quelque chose (mais de loin...) de La liste de Schindler et aussi du roman Les bienveillantes. Ce sont les deux œuvres auxquelles j'ai pensé pendant la projection, toutes proportions gardées.  L'important est que l'on est forcément touché par cette histoire. De beaux moments d'émotion parsemés ça et là malgré quelques longueurs, des scènes très dures, d'autres très belles et un final haletant et forcément aussi très tire-larmes. Techniquement c'est réussi, le plus pour la photo qui est très belle et le moins pour la musique qui alourdit beaucoup trop. Bref il y en a un peu pour tout les goûts. Au final un beau moment d'émotion tout de même grâce à l'histoire et à James Bond...Mais dans le genre seul le film de Spielberg reste la référence...
Filmo Edward Zwick
Les Insurgés
Les Insurgés
Les Insurgés
Les Insurgés

Les Insurgés
Les Insurgés
Les Insurgés
Les Insurgés

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines