Magazine Culture

Marc L. ou l’histoire des informations privées sur Internet

Publié le 17 janvier 2009 par Mcabon
Le magazine Tigre, a publié dans son numéro de l'hiver où un jeune français est habillé… pour l'hiver. Vous pouvez lire ce portrait ici. C'est bien pensé et bien écrit. Il a été réalisé à partir d'éléments d'informations rassemblés à partir d'internet : facebook, myspace, google, flick… Il existe quantité de sites internet où il est aisé d'obtenir des informations sur des inconnus. Et puis le plus grand défaut de l'être humain reste la curiosité. Quand j'ai modifié mon profil sur Facebook en le complètant, en indiquant que j'étais marié (je mets cela sur le compte de la jeunesse, c'était il y a dix ans), sans préciser la date, j'ai reçu des messages de félicitations. Je crois bien que l'un de mes témoins m'a congratulé en m'indiquant qui était l'heureuse élue. Bon, la dernière phrase n'est pas vraie mais cela aurait été rigolo.  Il n'est pas besoin de faire appel à son imagination pour trouver des informations sur la toile. Cela a donné lieu à un nouveau verbe : googleliser. On tape le nom de la victime, et les résultats apparaissent. En Grande-Bretagne, ou aux Etats-Unis, certains sites se chargent pour vous de vous indiquer le nombre de pédophiles dans votre quartier. Ce fichage a toujours existé. Nos noms, coordonnées figurent sur des tas de bas de données. Avec l'ère numérique non seulement ces informations sont recoupables, publiques dans un grand nombre de cas et surtout elles durent dans le temps plus longtemps parfois que l'événement qui les a provoqué.    Pour un droit à l'oubli ?   Militant d'un parti anti-capitaliste, ou pro-capitaliste, plus rare, dans votre prime jeunesse ? Un flirt torride avec Mélanie F. sur la plage du Pouliguen, filmé par un des potes de la bande, sur Dailymotion ? Le soutien à une cause noble sur un site de pétition en ligne ? Des propos peu amènes sur une personnalité (genre Eric B. au sujet de Nicolas S. pendant la campagne de Ségolène R.) ? Toutes ces histoires peuvent théoriquement disparaître (c'est plus facile quand on s'appelle le gouvernement chinois et quand les interlocuteurs s'appellent Google et Yahoo, indique Pierre Haski). Dans les faits, il est plus judicieux de compter sur les sables mouvants du web en inondant les moteurs de recherche d'autres référentes, plus récentes, pour faire se perdre dans les méandres du numérique ces informations personnelles et que vous souhaitez voir le rester. Alex Türk, forte tête de la CNIL, la commission informatique et libertés, s'inquiètent justement de cette évolution et de l'incapacité des individus à pouvoir protéger leur vie privée et à faire disparaître leurs traces. Il demande "un droit à l'oubli", dans cette interview à Télérama. L'affaire Navigo, dans les transports publics parisiens, vient en confirmer l'urgence.  

http://www.youtube.com/watch?v=eGN7zGwl5To

  Par là pour ne pas avoir à faire le ménage dans les informations numériques, deux stratégies s'imposent. Ne rien dire de trop personnel, et par là participer à une certaine forme de bien-pensance, pas d'opinions, pas d'avis, pas de contradictions. De là apparaît une forme de marketing de l'ego. Soit pour se faire valoir, soit pour se présenter sous le meilleur des jours. C'est humain. On a jamais vu quelqu'un se présenter sur Meetic en indiquant péter au lit les jours de pluie. Ou bien privilégier l'anonymat, Louloute29 trouve que "la réforme des fonds de pension ne va pas résoudre la crise internationale des capitaux sur le marché obligataire", ou bien, message de GaspardleGuépard qui dit "que le travail le dimanche c'est mieux que pas travailler du tout". Déjà France Info accepte dans son émission quotidienne sur ce que pensent les infonautes les pseudonymes. On apprend pourtant dans les livres d'histoire que l'absence de signature en bas d'une lettre n'est que très rarement un signe de courage. Cet anonymat d'irresponsabilité, ne pas assumer ses opinions, ne doit pas empêcher l'apparition d'un anonymat de liberté, dans la sphère privée, celle de circuler par exemple, comme le souligne une initiative comme les Big Brother Awards.    

http://www.youtube.com/watch?v=8Y2jvMOTBsM

  Aucun tag pour cet article.

Ce bulletin a été publié le Samedi 17 janvier 2009 12:43 et est classé dans Culture générale, L'informatique c'est fantastiqueVous pouvez suivre les réponses à ce bulletin avec le fil RSS 2.0. Vous pouvez répondre, ou faire un rétro-lien depuis votre site.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Interview de Marc Bourgne

    Marc Bourgne, 41 ans, œuvre depuis 16 ans dans la bande dessinée réaliste. Après sa reprise réussie de Barbe-Rouge avec Christian Perrissin, sa série-phare... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Walt Disney - Marc Eliot

    Walt Disney, Hollywood's Dark Prince Traduction : Philippe Loubat-Delranc, Yves Sarda Jean-Luc Piningre Ainsi que l'indique son titre, "Le Prince Noir de... Lire la suite

    Par  Woland
    CULTURE, LIVRES
  • Marc Lévy s'est marié

    Le célèbre écrivain Marc Lévy se serait marié la semaine dernière à Paris. En couple depuis trois avec Pauline Lévêque, journaliste à Paris Match, l’écrivain... Lire la suite

    Par  Benjamin Tolman
    CULTURE, LIVRES
  • Marc Lévy à Metz

    Ehh oui... certain(e)s ont de la chance! Après seulement 1h30 d'attente, première rencontre avec l'auteur à succès si populaire auprès des filles... Lire la suite

    Par  Kallirrhoe
    CULTURE
  • Marc Atlan

    Toutes les photographies, Marc Atlan©Clients : Comme des Garçons, Helmut Lang, Tom Ford, Yves Saint-Laurent, Oliver Stone, Dior, Prada Beauty, Philippe Starck,... Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Jean-Marc Durou à Grenoble

    Jean-Marc Durou Grenoble

    Du 1er Novembre 2008 au 4 Janvier 2009, Jean-Marc Durou présente l’exposition Paysage et peuples du Sahara à l’orangerie du Muséum de Grenoble Entrée gratuite C... Lire la suite

    Par  A360
    CULTURE
  • Anthologie permanente : Jean-Marc Baillieu

    Message Nuage Nage « le bonheur des gens d’ici, c’est de pouvoir sortir le dimanche pour un tour sur le lac, le mien, c’est de les observer depuis un... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Mcabon 97 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines