Magazine Cinéma

Slumdog Millionaire pas le bienvenu aux Indes?? Un comble!

Par Michcine

slumadog banner
Alors que le film de Danny Boyle est au centre de tous les festivals, que tant le réalisateur que l'interprète principal Dev Patel récoltent des récompenses aux quatre coins du globe, la dernière en date les Golden Globes les biens nommées, voilà qu'aux Indes, alors que Slumdong Millionaire en plus d'être une belle histoire d'amour dépeint avec brio la beauté du pays, le film est très mal accueilli. Les quelques échos venus de là-bàs font état du mécontentement des officiels, pas heureux que le pays ne soit dépeint qu'au travers de la pauverté et des bidonvilles. Bon, moi je veux bien, mais en dehors des magnifiques paysages, superbement filmés par l'équipe, le réalisateur afin de bien mettre en place la trame, et son scénario original, n'avait pas d'autre choix que celui-là, d'autant que tout est authentique. C'est la réalité brutale de la manière de vivre là-bàs. Il règne aux Indes une énergie folle, mais elle n'occulte en rien l'énorme différence qu'il y entre l'extrême pauvreté qui règne dans les bidonvilles, alors que dans les grandes mégapôles on rencontre des avançées technologiques de pointe. C'est pour cela que Boyle s'est attaché tant à la vraie vie qu'au bling bling. On passe du Taj Mahal, à des lieux sordides. Les Indes sont une des plus grandes puissances nucléaires, mais aussi un des rares pays où on ne trouve pas de toilettes publiques. La métropole de Mumbai compte en tout 22 millions d'habitants, et sa croissance démographique atteint des taux alarmants. L'Inde étant un pays démocratique, les bidonvilles surpeuplés sont devenus un énorme enjeu électoral. Beaucoup d'habitants ne veulent pas les voir disparaître. Ils s'opposent notamment au projet de raser Dharavi par peur de ce qu'ils obtiendront en échange. Et la plupart se trouvent à côté de la principale voie ferrée. Celle-çi est la colonne vertébrale en Indes, mais elle est également très meurtrière. Les gens tombent des wagons surchargés, ou se font faucher parce que'ils vivent ou travaillent trop près des rails. Ils ont une façon unique de faire sécher leur linge en utilisant l'air chaud que dégage le train à son passage. La circulation y est vraiment difficile. Est-ce pour toutes ses raison que certains officiels ne voient pas d'un bon oeil la sortie du film le 23 janvier prochain? Il paraît que le public des petites cités n'aime pas de voir la pauvreté à l'écran parce qu'il la vivent au quotidien. Cependant, le film pourrait malgré tout reçevoir un accueil favorable dans les grandes villes, parce que finalement, en regard de ce que je viens d'écrire, "Slumdog Millionaire" est une belle ode au pays de Ghandi.

slumdog_globes_341x182

Le film qui sera distribué dans 300 salles en double version, anglaise et langue indienne, vient de remporter 4 Golden Globes dont une pour le compositeur indonésien Ar Rahman (43) et 11 nominations aux Baftas (Angleterre) Un trust mondial qui lui ouvre une voie royale vers les OSCARS.

Précédents billets depuis début 2008, un clic sur:

http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/1/Slumdog%20Millionaire

blogawardsSelectedVote_fr

Et n'oubliez pas de vôter sur le logo en haut à gauche (sur "article original" pour les lecteurs qui visitent Paperblog, site qui reprends souvent mes articles dans sa Une. Merci Paperblog) Petit rappel JE SUIS LE SEUL BLOG CINEMA NOMINE SUR PLUS DE 2000 blogs cinéma répertoriés. Merci 



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michcine 21497 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines