Magazine Insolite

Buzzwords

Publié le 17 janvier 2009 par Galaxiedesparadoxes@orange.fr

Tout d’abord qu’est-ce qu’un buzzword !? Allez, un petit effort :p Sous ce mot assez mystérieux se cache en fait la réalité d’un mot à la mode et construit de manière à lui donner une apparence intimidante mais dont le sens est assez flou et qui sert souvent à donner le change d’une absence réelle de contenu. Un bon synonyme serait « mot fourre-tout » bien que les buzz-words soient éphémères alors que les mots fourre-tout peuvent avoir une durée de vie très longue. (définition de Wikipédia). Il faut préciser qu’il s’agit assez souvent de mots d’origine anglo-saxone et par définition de néologismes car ce sont des mots mots assez récents ; mais que l’ont peut néanmoins trouver dans certains dictionnaires et employer en Français. L’idée paraît complexe mais est en fait assez simple… Fut une époque où multimédia était un buzzword par exemple, au sens où il était récemment introduit en Français, c’était un mot particulièrement à la mode, mais sa signification était assez confuse, et peu de monde connaissait réellement sa signification.

Voici donc : quelques exemples de buzzwords

Folksonomie (ou bien potonomie, peuplonomie, taxinomie populaire ou encore taxionomie sociale) ; de l’Anglais folk (le peuple, les gens) et de taxonomy (la taxinomie). Une folksonomie désigne un système de classification collaborative décentralisée spontanée ; c’est le pilier du web 2.0, des moteurs de recherche, des réseaux sociaux et des digglikes.

Workflow : flux d’informations au sein d’une organisation, comme par exemple la transmission automatique de documents entre des personnes. On pourait franciser le terme par “gestion électronique des processus métier” mais c’est là tout le buzzword car cela fait un peu pédant et pas très évocateur à première vue…

Triple play : ah, qui n’a pas entendu une pub du genre “Free, 29,99 € ; c’est tout compris" !”. Le triple play (néologisme venant de l’anglais triple play au baseball) est, dans l’industrie des télécommunications, une offre commerciale dans laquelle un opérateur propose à ses abonnés (à l’ADSL, au câble, ou plus récemment à la fibre optique) un ensemble de trois services dans le cadre d’un contrat unique : la télévision, la téléphonie et l’Internet par exemple.

Template : c’est, en informatique, une pièce de programme, de site web… Un bout de quelque chose quoi !

Slug : tout simplement un identifiant. Mais à ne pas confondre avec un pseudo, nom de membre sur un site web. Un slug, c’est l’identifiant d’une ressource sur le web. Par exemple le slug de Google : www.google.com, mais le mot ne s’emploie pas seulement pour une URL, il s’emploie aussi le plus souvent pour simplifier quelque chose. Exemple : cet article s’appelle “petits paradoxes à la volée…” : c’est le slug de son lien sur la galaxie des paradoxes. Un slug se rapproche donc de l’allégorie, réalité concrète pour un concept abstrait, à la différence près que le slug s’emploie uniquement sur Internet. Le slug rend plus facile à comprendre le concept en quelque sorte : car l’URL de cette article, quelle qu’elle soit est assez abstraite (http://galaxie.paradoxes.free.fr/?p=54), puisqu’en soi, il ne s’agit que d’une “banale” page de caractères écrite dans un langage de programmation, le PHP en l’occurence, mais le slug est le fruit de cette page : cet article. Plus généralement un mot en soi ne veut rien dire : “tomate” par exemple ne s’emploie qu’en Français et n’est qu’un assemblage de lettres formant des syllabes. C’est donc tout à fait relatif et ça n’a aucune portée universelle. Mais se cache derrière ce mot son slug, la réalité, sa connotation : un fruit rouge et excellent pour la santé…

Rétrolien : de l’Anglais trackback, c’est un système de liens inter-blogs semi-automatisé. Il permet aux auteurs de relier des billets de blogs différents et parlant du même sujet, ou se faisant référence (qu’il soit unilatéral ou mutuel). L’absence biredirectionnalité est en effet un des fardeaux du web, mais qui vise à disparaître grâce au projet Xanadu et aux navigateurs de nouvelle génération.

Digglike : un digglike est un site de social bookmarking (réseautage social) comme Wikio, Delicious, Paperblog, etc. Ces sites permettent de partager et de promouvoir du contenu mais d’autres comme Facebook, Myspace, Last.fm ou Twitter peuvent avoir maintes autres applications. Vous trouverez des boutons de digglikes en dessous de cet article par exemple !

Throbber : se cache derrière ce mot qui sera surement inconnu à 99% des lecteurs, une chose que tout le monde connaît : un logo, une animation. Mais une animation bien particulière… Une animation de chargement de contenu, ou bien une animation sur un logo, mais une animation assez petite ; il n’y a pas de définition précise pour le throbber, il faut concevoir ce concept de “petite animation représentative de quelque chose”, longue périphrase pour expliquer le throbber. C’est-à-dire que toutes les images GIF par exemple ne sont pas des throbbers. Tout le monde a déjà forcément vu un throbber comme par exemple l’image ci-dessous pour indiquer le chargement d’une vidéo ou d’une page web.

Buzzwords

Empowerment : c’est un terme anglais traduit parfois par autonomisation ou capacitation. Cela désigne la prise en charge de l’individu par lui-même, de sa destinée économique, professionnelle, familiale et sociale. C’est assez différent du concept de self-made man car ici il y a bien l’idée de construire sa vie. Par extension le mot peur aussi être employé pour une entreprise ou un produit quelconque.

Datawarehouse : c’est un entrepôt de données… En effet, derrière ce nom barbare, se cache encore un pilier fondamental du web et des systèmes bancaires.

Favicon : oui, la plupart des sites ont une favicon. Une favicon est une petite icône représentant un site web qui s’affiche souvent dans la barre d’adresse et des les favoris ou raccourcis vers le site. La galaxie des paradoxes par exemple a une petite étoile rouge pour favicon : lien.

Et le paradoxe, dans tout ça ? Quoi, vous ne voyez pas !? Buzzword est lui-même le meilleur exemple de buzzword qui soit : un mot qui figure dans certains dictionnaires récents et très utilisé sur le web, mais connu par un nombre assez restreint de personnes et qui diffuse une idée assez vague. Mais pour laquelle un mot se doit d’être, et buzzword est !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine