Magazine Analyses graphiques

La crise en Chine en cinq points

Publié le 18 janvier 2009 par Graphseo

Même si de nombreux économistes valident le fait que la Chine sera l’un des pays à sortir le plus rapidement de la crise  grâce à de bons fondamentaux (la dette publique ne représente que 22% du PIB contre 71% pour les Etats-unis et 163% pour le Japon).

Pourtant il faut bien dire que la Chine est devenue la 3 ème puissance mondiale grâce à la demande mondiale, la demande intérieure du pays est en effet très faible. Alors un monde en récession fera également beaucoup de torts à la Chine.

Pour sortir de cette crise avant tout le monde, il faudra donc savoir contourner habilement 5 points piégeux.

La chine c’est une économie qui vit grâce à la demande extérieure, 37% de son PIB est représenté par ses exportations notamment vers les Etats-Unis et l’Europe. Ainsi si Etats-Unis et Europe voient la récession s’installer durablement, la consommation baissera inexorablement et par conséquent exportations et PIB de la Chine.

La déflation arrive et devrait toucher tous les pays en 2009 mais comme nous l’avons rappelé, le combat actuel des banques centrales pour éviter cette déflation durable en imprimant massivement des billets pourrait bien résulter en une hyper-inflation par la suite dès les premiers signaux de redémarrage économique.

Également, le marché immobilier Chinois a en moins de cinq années triplé de valeur. Les prix pourrait baisser de 5 à 10 % dans les principales grandes agglomérations de la côte. Les groupes bancaires, immobiliers pourraient donc en souffrir et licencier quelque peu, les disparités riches-pauvres devraient nettement s’aggraver en 2009.

Comme nous l’avons souligné plus haut, les exportations représentent 37% du PIB Chinois. Comme en France par exemple, ces exportations sont réalisées par 90% de PME qui seront inévitablement touchées par la crise et la baisse de la demande mondiale, les moins rentables pourraient rapidement mettre la clé sous la porte, et surtout amener le secteur à se consolider.

La crise affectera ainsi la demande, les entreprises licencieront en conséquence, les nouveaux diplômés ne trouveront pas de travail et iront accroître les listes de chômage faisant reculer la consommation intérieure du pays et fermer d’autres entreprises qui licencieront à leur tour et ainsi va le cercle vicieux de la déflation dont devront rapidement se dégager toutes les économies du monde.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Graphseo 22 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte