Magazine

Un après-midi à la Bibliothèque Solvay autour d'Eizenstat (climat, politique et communication)

Publié le 19 janvier 2009 par Olivier Beaunay
Je participais dernièrement à un débat autour du changement climatique organisé par le think tank européen Friends of Europe avec le soutien du Nickel Institute. Invité d'honneur, l'ambassadeur Eizenstat, ancien secrétaire adjoint au Trésor et qui mena la délégation américaine au processus de Kyoto, avec notamment Peter Morgen Carl, ancien directeur général de l'environnement de l'Union européenne et conseiller spécial de la présidence française de l'UE.
D'un côté, l'Union européenne, à travers Peter Carl, se félicite de cette sorte de "double miracle" politique qui a vu à la fois le Conseil et le Parlement européens adopter le paquet énergie-climat promis par la présidence Sarkozy dans des conditions qui, si elles mécontentent encore quelques milieux écologistes, font globalement l'objet d'un consensus positif. En aparté, Peter Carl fait part du satisfecit remarquable qui, toutes sensibilités politiques et nationales confondues, conclut au Parlement la fin de la présidence française.
De l'autre côté, l'ambassadeur Eizenstat refroidit un peu les ardeurs européennes. Obama, dit-il en susbtance, et même si le climat est une des marques fortes de sa campagne, aura suffisamment à faire avec la situation économique intérieure. En outre, le calendrier domestique en matière de politique environnementale ne joue pas en faveur du processus de Copenhague, qui vient un peu trop vite dans un timing américain qui à la fois démarre plus tard et vient de plus loin. En outre, comme l'a montré l'échec de la ratification de Kyoto par le Congrès américain, un nouvel accord qui n'intègrerait pas d'une façon ou d'une autre le monde en développement, pour les BRIC pour l'essentiel, paraîtrait extrêmement fragile.
Les besoins des Etats-Unis en matière de d'investissement vert, notamment en matière d'énergie, sont vastes souligne pourtant Eizenstat, l'opinion comprendrait mal un arrêt du processus confesse le professeur Mc Shea - et nous finissons bel et bien par assister, en petit comité, un peu plus tard, à la relance officieuse - et historique - du dialogue euro-américain en matière de climat, mais enfin le calendrier reste extrêmement tendu et la dynamique, dans le meilleur des cas, primera sans doute sur l'objectif.
Pour l'industrie, que je représentais, le débat est l'occasion de casser l'image d'un acteur à la traîne en rappelant à la fois les progrès réels en matière de procédé des industries énergie-intensives - voir pour un exemple européen l'étonnante mine de dernière génération de Talvivaara, en Finlande -, la relation vertueuse existant entre maîtrise de l'énergie et intérêt économique et le rôle essentiel joué par les métaux en matière d'innovation technologique - 7% des brevets américains intègrent par exemple le nickel comme composant clé. Ce métal est aussi un élément stratégique des cinq technologies disponibles identifiées par le Groupe international sur le climat (IPCC) pour apporter des solutions solides à la crise climatique - essor du nucléaire, développement des véhicules propres, croissance des énergies nouvelles, montée en puissance des techniques de capture du carbone, dont Peter Carl a fait d'ailleurs un enjeu technique et commercial de premier plan au cours de ce débat.
Que retenir de tout cela ?
Sur le plan du climat, que 2009 sera une année à la fois décisive et compliquée mais qu'elle peut, malgré les difficultés liées aux contraintes propres des uns et des autres, reposer sur une certaine forme de coopération entre partenaires, y compris l'industrie dans un schéma qui rappelle celui, à la fois volontaire et pragmatique, défendu il y a quelques années par Hubert Reeves dans "Mal de terre" et qui a montré, sur la question des CFC, une efficacité indéniable.
Sur le plan politique, là encore au-delà des vicissitudes du moment, une exceptionnelle conjonction de talents pour ce débat dans un timing on ne peut plus parfait parfait côté européen, en retard mais prometteur côté américain. La Bibliothèque Solvay, à Bruxelles, s'impose à cet égard comme un espace remarquable de débat public et d'émergence de solutions créatives.
Sur le plan de la communication enfin, une avancée significative de l'industrie en termes de positionnement dans ce débat, qui rejoint les efforts récemment fournis par la FEDEM, la Fédération française des métaux, vis-à-vis du ministère français de l'équipement et du développement durable. L'importance aussi, sur un plan à la fois plus technique et stratégique, d'une stratégie de communication à la fois coopérative, intégrée et progressive - mais qui doit aussi, ainsi que le note avec malice un haut responsable européen, savoir défendre clairement ses positions.
Rappel salutaire qui signale assez, dans un monde européen trop souvent marqué par une certaine forme d'angélisme - et sans doute un monde industriel souvent tenté par des stratégies d'évitement - que la coopération n'est pas le contraire du conflit mais son double.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Toute la bibliothèque

    Toutes les critiques de livres publiées sur Comprendre ce là-bas, depuis le 15/01/08 : Idées : "Egypte, l'envers du décor" (La Découverte) par Sophie Pommier -... Lire la suite

    Par  Anom Yme
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Bibliothèque nationale de Chine

    Le tout nouveau bâtiment de la Bibliothèque nationale de Chine a ouvert ses portes mardi, à Beijing, et devient la 3ème plus grande bibliothèque au monde. Lire la suite

    Par  Philippe Poux
    HIGH TECH, IMAGE & SON , INTERNET, WEB2.0
  • Bibliothèque numérique

    Je viens de tomber sur un truc tout à fait pas hasard. Il est possible d’emprunter des livres numériques. Comment ça marche: Cherchez votre livre dans les... Lire la suite

    Par  Mouton
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Dans ma petite bibliothèque ...

    Dans petite bibliothèque

    Un petit tour dans ma bibliothèque pour vous présenter un de mes livres préférés en ce moment. Vous vous souvenez de mon petit cabas en toile cirée ? Lire la suite

    Par  Echevette
    CONSO, LIVRES, STYLISME, TALENTS
  • Biblioscope : la bibliothèque municipale de Nice

    Biblioscope bibliothèque municipale Nice

    Des vacances tardives à Nice m'ont permis de découvrir la bibliothèque de la ville. Bon, je l'ai un peu cherchée car elle a déménagé d'un vilain blockh...... Lire la suite

    Par  Reno
    CULTURE, JOURNAL INTIME, LIVRES, TALENTS
  • Ma bibliothèque de flexitarienne culinaire

    Je suis de celle qui a besoin d’être initiée, au thé, à la peinture, à la cuisine etc… Ma maman a préparé à manger depuis le début des années 1980 de manière... Lire la suite

    Par  Vanessav
    CUISINE
  • Bibliothèque numérique d'histoire des sciences

    Bibliothèque numérique d'histoire sciences

    Nous avons ouvert le site BibNum " Textes fondateurs de la science" http://bibnum.education.fr , avec pour l'instant une quinzaine de textes commentés. Lire la suite

    Par  Alexm
    CULTURE, INTERNET, LIVRES, SCIENCE, SCIENCE & VIE

A propos de l’auteur


Olivier Beaunay 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog