Magazine Environnement

La diversité

Publié le 19 janvier 2009 par Ecosapiens

fausse-chenille-gqUn certain Barack Obama va demain être investi à la Maison Blanche.

Aujourd’hui sur France Inter, la radio qui nous sert de fond de travail, on parle diversité. Les petits épiciers (arabes ou berbères ?) sont à l’honneur. Abd al Malik prône la réconciliation et le bon patriotisme.

Mais à l’image de la journée la Femme, on se dit que cela ne dure que le quart d’heure de gloire chère à Andy Warholl.

Dans quelques mois, la diversité reviendra, non pas la diversité culturelle mais la diversité naturelle plus connue sous le nom biodiversité. On remarquera d’ailleurs que ce mot fera bondir les étymologistes puisque bios est grec et divers latin. Un peu comme eco-SAPIENS… il faut assumer la diversité de ses racines !

Interrogeons-nous donc sur ce qu’est la diversité. Étonnamment, le mot est cousin de diversion. Ce qui est compréhensible si l’on considère que le nombre, la pluralité permet de tromper l’ennemi.

Car la diversité c’est à la fois la pluralité et la différence. Le souci est quand cette différence laisse entendre “inégalité” ou “opposition”, synonymes invoqués par le Larousse.

Là où le mot diversité devient piège, c’est qu’il suffit d’être deux pour réaliser la biodiversité. Même deux vrais jumeau, c’est de la diversité.

A vrai dire, que ce soit en terme de culture ou de nature, la diversité se porte relativement bien. La diversité la plus menacée aujourd’hui à mon sens est la diversité idéologique en général et médiatique en particulier.

Croissance, pouvoir d’achat, travailler plus,compétitif,…” la litanie de Tina est toujours à l’honneur. La crise économique ne fait que mettre des bémols comme si la mélodie était bonne et qu’il suffisait de changer la gamme.
Cela donne: “croissance verte, moraliser le capitalisme, corriger les abus, créer des organes de surveillance,…

Et si la diversité ce n’était pas que des variations de surfaces. Le papillon, par sa métamorphose, est bien le même animal qui commence par ramper pour finir par s’envoler.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ecosapiens 23504 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte