Magazine

Résister en Conscience

Publié le 19 janvier 2009 par Hugues-André Serres

Résister en Conscience

Vous avez aujourd’hui des centaines de sites et blogs expliquant ce qu’il se passe au sujet de l’Ordo Ab Chaos. Du gouvernement mondial qui est en train tout doucement de s’instaurer avec l’aide des politiques qui ne tiennent absolument plus compte de l’opinion du peuple. Au contraire, ces mêmes individus font ce qu’ils veulent, jusqu’à pousser la population à voter pour ceux qu’ils ont choisis en avance.

Tout cela n’est qu’un jeu instauré de longue date par ceux qui sont en haut et qui tiennent les carte du véritable pouvoir : L’occulte ! Nous le voyons avec Israël et ce qui vient de se passer en Palestine. L’ONU n’a rien pu faire. Les Etats-Unis ont fait pression, l’Europe a laissée faire pour en arriver aujourd’hui à trouver, un pseudo accord qui, bien entendu, sera encore pour arranger les Israéliens. Au détriment du pauvre peuple palestinien qui n’arrête pas de souffrir et mourir avec le consentement de tous nos dirigeants. Ne vous y trompez pas, ceci est un génocide. Un crime contre l’humanité ! Et ce qui est malheureux à dire, c’est que ce n’est que le commencement. Nous ne sommes qu’au début de nos surprises. À présent le monde doit changer. Ce n’est pas avec les bobards de ces mêmes politiques que nous arriverons à quelque chose, bien au contraire. La crise est une preuve plus que flagrante de l’impuissance de nos politiques à agir dans le sens commun. C’est-à-dire celui du peuple ! Il s’arrangent entres eux et ils nous font porter le chapeau de leurs échecs. C’est encore à nous de faire des efforts. Mais de qui se fout-on ? Nous ne pouvons plus leur faire confiance, nous nous devons de résister, chacun à notre niveau, à commencer par la non-consommation.

À chacun de trouver un moyen de résistance non-violente qui lui convient. Il en existe des centaines et ce n’est qu’une question de volonté. Une des idées, c’est de ne plus mettre son argent en banque. Laisser le minimum et retirer le reste. Ne plus faire de crédit, mais s’arranger en famille où entres amis. La confiance doit à nouveau s’établir entre les uns et les autres sans crainte ! Comment fonctionnaient les anciens, au début du siècle ? Il n’y avait pas autant d’argent qu’aujourd’hui et ça ne les a pas empêchés de s’entre aider pour avancer et vivre dans les moments les plus difficiles de notre histoire. Je pense notamment à la dernière guerre, dans le maquis avec les résistants. Les banques nous ruinent et la dette n’est qu’un prétexte parmi tant d’autres pour nous appauvrir encore plus.

Il n’y a plus de travail, que diable, c’est pas grave, il est peut-être temps de penser à la redistribution, oui… ; Non… ? De toute façon, ce n’est plus qu’une question de temps. Les gens n’en peuvent plus, la colère et le ras-le-bol montent au sein du peuple. La population est lourde certes, j’en conviens et pour cause. Il est temps qu’elle se réveille et qu’elle prenne les armes de la parole juste, pour être enfin entendu tout là-haut. Auquel cas, il sera toujours temps d’agir autrement pour faire entendre nos droits à ceux qui depuis déjà trop longtemps jouent sur nos nerfs. Notre patience a des limites !

“Les guerres se succèdent, mais l’âme du guerrier reste éternelle”. Auteur Inconnu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hugues-André Serres 11381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte