Magazine

MISE EN SERVICE DES BATEAUX-TAXIS : Les recommandations mystiques des Lébous

Publié le 20 janvier 2009 par Black2004

Il n’est pas donné ŕ n’importe qui de circuler en mer. C’est fort de ce prétexte culturel que les Lébous de Rufisque invitent les autorités ŕ respecter quelques recommandations, avant toute mise en circulation des bateaux-taxis. Ils suggčrent de donner le nom d’un des bateaux ŕ Mame Coumba Lamb, génie tutélaire de Rufisque et des sacrifices sur l’itinéraire des bateaux-taxis.

Il n’est pas donné ŕ n’importe qui de circuler en mer. C’est fort de ce prétexte culturel que les Lébous de Rufisque invitent les autorités ŕ respecter quelques recommandations, avant toute mise en circulation des bateaux-taxis. Ils suggčrent de donner le nom d’un des bateaux ŕ Mame Coumba Lamb, génie tutélaire de Rufisque et des sacrifices sur l’itinéraire des bateaux-taxis.

La mise en circulation des bateaux-taxis sur le littoral rufisquois pourrait occasionner des risques si les autorités ne tiennent pas compte de certaines recommandations, ŕ en croire des Lébous de Rufisque. En Assemblée générale ce week-end, le Collectif général des Lébous de Rufisque, section Diokoul Ndiayčne, sonne l’alerte. « Il a été révélé dans le secret des mânes que dans l’appellation des bateaux-taxis, il doit y avoir un qui porte le nom de Mame Coumba Lamb (génie protecteur de Rufisque) et, au-delŕ, faire des sacrifices sur l’itinéraire que doivent prendre ces bateaux », révčle Mamadou Diop Thioune, membre de la section. Pis, avertit M. Thioune, « des catastrophes pourraient se signaler si ces engagements ne seraient pas respectés ».

Prenant prétexte sur le passé, les Lébous de Diokoul rapportent une catastrophe déjŕ vécue par des individus qui avaient défié les mânes. « A 25 mčtres d’ici, ŕ Ndiourčne, indique M. Thioune, 25 chefs de famille sont partis (Ndlr en mer) pour ne plus revenir. Le seul rescapé parmi eux est resté 112 ans sans prononcer un mot. C’est parce que nous avons nos réalités dans cet océan », raconte M. Thioune. Aux yeux des Lébous de Diokoul, c’est cette męme situation de catastrophe qu’ils entrevoient depuis l’annonce « sans concertation aucune » des bateaux-taxis. Outre cette question des bateaux-taxis, les Lébous ont également décrié le bradage et « la confiscation de leurs terres » par les autorités, au moment oů les maisons et les cimetičres sur le littoral sont quotidiennement menacés par la mer. « Nous vivons actuellement une situation pénible et déplorable ŕ la fois. Nous avons l’impression que les gens, qui nous dirigent, n’ont aucune pitié de nous », déplore Mbaye Ndiaye Wade. Toujours dans leur campagne de dénonciation de la « boulimie foncičre » des autorités, les Lébous informent que męme des terres qui ont un statut de « titre foncier » appartenant ŕ l’Hôpital Youssou Mbargane sont en train d’ętre bradées. C’est pourquoi ils se disent pręts ŕ un audit des terres de la vieille ville. Une étude qui, selon eux, va s’étaler de la gestion de l’ex-maire Mbaye-Jacques Diop ŕ celle de l’actuel, Ndiawar Touré.

Titres fonciers... bradés

L’autre point sur lequel les Lébous de Diokoul éprouvent des craintes, c’est l’avancée de la mer. Un phénomčne auquel ils imputent la destruction de l’environnement, des maisons et des lieux de cultes. Mais aussi, ŕ cause de cela, « on ne peut plus organiser de courses de pirogue ou de séances de lutte sur le littoral », explique un notable. Le pire, c’est que des scientifiques ont prouvé que d’ici 30 ans, la mer risque d’atteindre la route nationale.

Cette rencontre a permis aux Lébous de Diokoul de faire une déclaration ŕ verser dans le mémorandum que le Collectif général des Lébous de Rufisque compte déposer sur la table du Préfet. Mais les Lébous veulent enlever toute ambiguďté dans leur démarche. « Nous ne sommes pas lŕ pour parler d’ethnie, mais pour ce qui est des questions économiques, sociales et environnementales, il faudrait que les gens puissent contribuer en tant que citoyen et dialoguer avec les autorités. », soutient Mamadou Diop Thioune.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Taxis : Une surcharge de 25 %!

    La Commission des transports du Québec a décrété une hausse moyenne de 9,6 % des tarifs de transport par taxi à compter du 9 août dernier. Lire la suite

    Par  Magazinenagg
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Deux bateaux s’apprêtent à briser le blocus de Gaza

    Deux bateaux s’apprêtent briser blocus Gaza

    Sur la petite île de Chypre, l’heure est aux préparatifs de dernière minute. Derniers emails à la famille, vérification du matériel téléphonique satellitaire,... Lire la suite

    Par  Delphineminoui1974
    SOCIÉTÉ
  • Les TAXIS de la Marne....1

    Mon rêve être un passeur de rive, arrivé à la croisé des berges, c'est prendre le temps pour en remonter le courant, pour ne plus simplement poser son sac à bor... Lire la suite

    Par  Bab
    SPORT, SPORTS NAUTIQUES
  • Vers le self-service

    Les exemples sont nombreux et de plus en plus nombreux mais il est correct de constater que nous allons de plus en plus vers le self-service dans tous les... Lire la suite

    Par  Vanina Delobelle
    FOCUS EMPLOI, MARKETING & PUBLICITÉ
  • Les TAXIS de la Marne... 2

    Ils sont entrés dans l'histoire en septembre 1914 sur l'ordre du Général Gallieni, "ils" ce sont les célèbres Taxi de la Marne, entre 600 et 700 véhicules... Lire la suite

    Par  Bab
    SPORT, SPORTS NAUTIQUES
  • Les TAXIS de la Marne... 3

    S'il y a le bal à Gégène et son accordéoniste, il eu aussi du temps de la TSF les chansons et les petits formats vendus aux quatre coins des rues, en 1936 Jean... Lire la suite

    Par  Bab
    SPORT, SPORTS NAUTIQUES
  • Les TAXIS de la Marne... 4

    A Joinville le pont, pont pont... il y a des villas à fleur d'eau, des petits canots sans canotiers et des mésaventures pas déplaisantes... Toujours à bord de... Lire la suite

    Par  Bab
    SPORT, SPORTS NAUTIQUES

A propos de l’auteur


Black2004 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog