Magazine

Smog vs fog

Publié le 20 janvier 2009 par Zappeuse

1.1232474391.jpgParmi les diverses causes expliquant le réchauffement climatique, il pourrait bien y avoir la diminution des brouillards, surtout dans l’hémisphère nord (où le réchauffement est plus marqué que dans l’hémisphère sud). Personnellement, je n’avais rien remarqué, mais c’est peut-être parce-que la vallée de la Garonne reste une région particulièrement touchée par les brouillards, surtout les matins frais où on a besoin de partir tôt et que, hagards, on ne trouve plus la rocade.
Pourquoi moins de brouillard ? n’ayant pas la science infuse mais le site du Nouvel Obs’ à portée de clic, je vais tenter d’apporter quelques modestes éléments de réponse :
— une meilleure qualité de l’air par rapport aux années 70 et 80, liée à l’arrêt progressif de l’utilisation du charbon ; c’est très net depuis la chute du mur de Berlin et l’abandon, du moins dans certaines régions d’Europe centrale, du modèle industriel communiste
— l’assèchement des sols par l’urbanisation
2.1232474437.jpg— la pollution, notamment liée aux transports, mais aussi à certaines industries (je pense à la vallée du Rhône au sud de Lyon, surnommée “le couloir de la chimie”).
En clair, on n’a moins de fog (brouillard en anglais) parce-qu’on a plus de smog (brouillard lié à la pollution, toujours en anglais).

Illustrations de cette note : en haut à gauche, un vrai bouillard à l’ancienne sur le Bassin d’Arcachon ; en bas à droite, un smog classique constaté au-dessus d’Athènes.

é

é


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Arton
posté le 31 mars à 15:26
Signaler un abus

Salut, Juste pour éclaircir un peu ton discours, les phénomènes fog et smog en anglais dans le domaine environnemental sont à la fois proches et différents, l'un est lié à l'hivers et l'autre à l'été, mais dans les deux cas il s'agit d'un brouillard de pollution. Le smog est une acumulation de produits et de réaction chimique qui est du à l'apport énergétique de l'été favorisant ces réactions. Par contre le fog est l'accumulation de polluant du à la différence de température entre le sol (très froid les matin d'hivers) et l'air plutôt chaud lorsque le soleil se lève. La couche d'air froid au bas du sol se retouve coincée sous la couche d'air chaud un peu plus haut, le flux allant du haut vers le bas, cela produit une accumulation de polluant. Le brouillard, fog en anglais (c'est là que ça n'est pas clair, encore un coup des anglo-saxon !) est légèrement différent car il dépend de l'humidité de l'air. L'air humide relativement chaud se trouve en contact d'un air ou d'un sol froid, l'eau se condense alors pour former une sorte de nuage de "bas étage". Donc si l'assechement des sols est lié à la pollution atmosphérique alors en effet le smog détruit le brouillard. Cela reste tout de même à démontrer. Bon voila j'espère que sa permetra a du monde de mieu comprendre ces phénomènes et de ressentir le petit frisson crédule d'une hypothétique maitrise de notre environnement x).

A propos de l’auteur


Zappeuse 1040 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog