Magazine Cinéma

La guerre des miss

Par Giuglio
la guerre des miss.jpg
Réalisé par Patrice Leconte
Avec Benoît Poelvoorde, Olivia Bonamy, Christian Charmetant
Film français.
Genre : Comédie
Durée : 1h 29min.
Année de production : 2008
Distribué par Gaumont Distribution
Synopsis:
22 élections de la Miss locale, 22 victoires pour Super Charmoussey. Cette année encore c'est tout Charmoussey, petit village encaissé dans la vallée et frappé durement par la récession qui se mobilise derrière son maire pour laver l'affront et remporter enfin la victoire sur Super Charmoussey, station de ski familiale et prospère.

Désormais tous les coups sont permis : espionnage, délation, corruption... Cette année la guerre des miss est déclarée !

Mon avis:
Ah que voilà une franchouillardise de notre spécialiste en la matière.
La presse est quasiment unanime: Leconte est déprimé pour sortir des trucs pareils

Ben tant pis je dois aussi être déprimé alors parce que malgré une histoire totalement cousue de fil blanc: eh bien je me suis marré
Du mauvais Claude Zidi à Max Pécas des mauvais jours: pratiquement tous les journaleux l'ont descendu.

Oui les codes sont archi usés.
Oui l'histoire est vieillotte
Le scénar poussiéreux etc etc
Un nanar total...
Et pour tant c'est comme ça..je ne l'ai pas trouvé pire que "Disco" ou ""Bienvenue chez les chtis" ou d'autres comédies franchouillardes dans le genre.
Tout est tellement énorme que ça m'a fait marrer.

Même si c'est du rebattu... allez savoir pourquoi... je n'ai pas du tout trouvé cette "guerre des miss plus pitoyable que ça".
Presque une parodie du genre...
Le réalisateur aurait -il fait ça pour provoquer?
Je vous le dis tout est totalement téléphoné.
Je n'ai pas trouvé B. Poelvorde pire que dans les récentes précédentes comédies où il a joué(excepté dans Louise Michel: là il est excellent)..même on a l'impression qu'il récupère de son passage un peu à vide...
je l'ai trouvé émouvant.

J'ai fonctionné totalement à l'émotion...

La mécanique fonctionne sur moi.. point barre.
Sans aucun doute ; je dois être un peu surmené intellectuellement ces temps-ci ou quelque chose dans l'air du temps me perturbe...
Personnellement j'ai éclaté de rire une bonne dizaine de fois.

Faites comme vous voulez ....
Daube ou pas daube?
.. à vous de voir
Je vous mets la vidéo quand même:

La Guerre des miss sur Comme Au Cinema

Biographies:
Patrice Leconte

leconte.jpg

Réalisateur, Scénariste, Cadreur
(France)
Né(e) le 12 Novembre 1947
Actuellement au Cinéma dans : La Guerre Des Miss
Durant ses études à l'IDHEC, qu'il intègre en 1967, Patrice Leconte réalise plus de vingt-cinq courts métrages. Passionné par le cinéma, il s'intéresse également à la bande dessinée, et collabore au journal Pilote en tant qu'auteur / dessinateur grâce à Marcel Gotlib et René Goscinny, de 1970 à 1975.

En 1975, Patrice Leconte franchit le pas et tourne son premier long métrage Les Wc étaient Fermés De L’intérieur, avec Coluche et Jean Rochefort. Le tournage est difficile, l'ambiance électrique, mais le film tape dans l'œil de la troupe du Splendid qui lui propose d'adapter à l'écran sa pièce Amours, coquillages et crustacés… Ce qui donnera, trois ans plus tard, Les Bronzés ! Succès public et critique, le film aura même une suite l'année suivante, Les Bronzés Font Du Ski. La carrière de l'équipe du Splendid explose, et Patrice Leconte est déjà considéré comme une valeur sûre du cinéma français. Le réalisateur continue alors sur sa lancée et co-écrit trois comédies avec Michel Blanc, dont Viens Chez Moi, J'Habite Chez Une Copine et Ma Femme S’appelle Reviens.

Installé comme réalisateur de comédies franchouillardes, Patrice Leconte opère alors un virage dans sa carrière en mettant en scène Les Specialistes, où Gérard Lanvin et Bernard Giraudeau s'évadent de prison et sont bien décidés à réaliser le casse du siècle. Le cinéaste prouve alors son éclectisme, ses envies et sa polyvalence. Réalisation, scénario et bientôt cadre, puisqu'il décide de tenir la caméra à partir de son film suivant, Tandem, un rôle qu'il ne lâchera plus puisqu'il assure alors lui-même le cadre de tous ses films. Tandem lui rapporte trois nominations aux César. Deux ans plus tard, le cinéaste monte les marches de Cannes pour Monsieur Hire, qui sera également nommé dans la course aux statuettes du meilleur film et du meilleur réalisateur. Il tourne alors avec les plus grands.

Rebelote l'année suivante, Patrice Leconte est une nouvelle fois nommé pour les César du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original ou adaptation pour son film désormais culte Le Mari De La Coiffeuse... Les succès et les nominations se succèdent, couronnés en 1996 par le César du meilleur film, du meilleur réalisateur et une nomination à l'Oscar du meilleur film étranger pour Ridicule.

Etrangement, le public ne suit pas lorsqu'il réunit deux monstres du cinéma français, Alain Delon et Jean-Paul Belmondo, dans 1 Chance Sur 2… Mais le cinéaste n'a pas dit son dernier mot et revient exploser le box office l'année suivante avec La Fille Sur Le Pont. Drame enchanteur, le film relance la carrière de Vanessa Paradis, envoûte le public et lui vaut deux nouvelles nominations aux César. Le réalisateur se fait alors moins présent sur les écrans, transformant la belle Laetitia Casta en fille de joie dans Rue Des Plaisirs avant de faire prendre le train à Johnny Hallyday et Jean Rochefort. L'Homme Du Train lui vaut même une sélection au Festival de Venise.

Le cinéaste, éclectique s'il en est, décide alors de faire partager au public son amour du Cambodge avec le documentaire Dogora - Ouvrons Les Yeux, une histoire sans paroles mais où la musique "va au delà des mots". Puis, en janvier 2006, il revient à la comédie qui l'a fait connaître, et crée l'événement en réunissant, 25 ans plus tard, Popeye, Gigi, Jérôme, Bernard et les autres pour Les Bronzés 3 Amis Pour La Vie…
En mai 2006, il est sur la Croisette en tant que membre du jury du 59ème festival de Cannes. Fin 2006, sort sur les écrans Mon Meilleur Ami, avec Daniel Auteuil et Dany Boon.

Début 2009, il revient avec la comédie La Guerre Des Miss, avec Benoît Poelvoord
Olivia Bonamy
Olivia bonamy.jpg
Actrice
(France)
Né(e) le 21 Septembre 1972
Olivia Bonamy est née le 11 avril 1974. Elle suit des cours de théâtre et commence les castings. Elle joue dans une pièce de Patrice Leconte, et élargit ses horizons en se retrouvant aussi bien sur les planches qu’à la télévision ou encore au cinéma. Elle décroche un rôle dans L'échappée Belle et joue dans Le Ciel, Les Oiseaux... Et Ta Mère où elle est aux côtés de Jamel Debouzze, à l’époque où celui-ci commençait à peine à faire parler de lui.

En 1999, elle tourne dans Voyous Voyelles de Serge Meynard, puis partage l’affiche avec des acteurs marquants comme Vincent Cassel et Emmanuelle Devos dans Sur Mes Lèvres (2001) de Jacques Audiard. La même année, elle est dans Filles Perdues, Cheveux Gras le film musical d’Alain Duty, aux côtés de la très décalée Marina Fois. Avec ce film à la fois drame et comédie, elle campe une femme suicidaire, qui n’attend plus rien de la vie. Elle joue également dans Mariage Mixte d’Alexandre Arcady, et se voit fille de Gérard Darmon, papa d’adoption le temps d’un film.

En 2006, elle est à l’affiche de plusieurs films, notamment Ils de David Moreau et Xavier Palud, film d’horreur fantastique où elle tient le premier rôle féminin.
Elle s’initie ainsi à un nouveau genre cinématographique, et compte une expérience de plus à son palmarès. Elle tourne aussi dans Célibataires avec notamment Guillaume Depardieu et Patrick Mille, elle y interprète Nelly. Le film raconte l’histoire d’un trentenaire revenu au célibat.
La même année, l'actrice s'illustre également sur le film Ils de David Moreau aux cotés de Michaël Cohen pour un thriller des plus horrifiques.

L'année 2007, l'actrice cumule les rôles, aussi différents soient-ils ! L' Age D'Homme... Maintenant Ou Jamais, Paris ou encore Mr 73 voient la contribution de l'actrice au casting de ces longs-métrages et dans des rôles de plus en plu matures et réfléchis.

Début 2009, elle partage l'affiche avec Benoît Poelvoorde dans la comédie de Patrice Leconte La Guerre Des Miss.
Benoît Poelvoorde
poelvoorde.jpg
Acteur, Scénariste, Réalisateur
(Belgique)
Né(e) le 22 Septembre 1964
Actuellement au Cinéma dans : La Guerre Des Miss, Louise-michel
Né à Namur, capitale wallonne, le 22 septembre 1964, ce jeune comédien belge, lauréat du prix Jean Gabin (2002), et par ailleurs sorti des Beaux Arts, appartient à la nouvelle et prometteuse génération d'acteurs francophones.

Accidentellement arrivé au théâtre alors qu'il était lycéen, Poelvoorde, qui se destinait à la publicité, fait la connaissance de ses futurs acolytes Remy Belvaux et André Bonzel. Il réalise avec eux un court métrage, "Pas De C4 Pour Daniel Daniel", ainsi que le cultissime C'Est Arrivé Près De Chez Vous. Primé au Festival de Cannes 1992, le long métrage le sort de l'anonymat.

Après une période de disette cinématographique (il fait valoir ses talents sur Canal + et au théâtre), le grand blond revient sur les écrans, en 1996, sous la direction de Philippe Harel avec Les Randonneurs. Désormais plébiscité par le grand public, Poelvoorde occupe la tête d'affiche dans des œuvres telles que Les Convoyeurs Attendent, Les Portes De La Gloire, ou encore Le Vélo De Ghislain Lambert.
Sacré meilleur sosie de Cloclo en 2004 avec Podium, il intègre le Jury du 57e Festival de Cannes. Il est très présent sur les écrans tenant notamment les rôles principaux d'Atomik Circus, Le Retour De James Bataille, avec Vanessa Paradis, Narco, avec Guillaume Canet ou encore Entre Ses Mains d'Anne Fontaine.

En 2006, il porte sur ses épaules la comédie Du Jour Au Lendemain réalisé par Philippe Le Guay dans lequel il incarne un homme dont la vie change radicalement... du jour au lendemain !
Il fait également partie d’un quatuor d’acteurs masculins avec Benoît Magimel, Vincent Lindon et Jean-Pierre Bacri, pour Selon Charlie de Nicole Garcia.

Il prête ensuite sa voix pour Astérix Et Les Vikings puis joue dans Cow Boy aux côtés de Gilbert Melki et Julie Depardieu. En 2007, il est le héros du film Les Deux Mondes de Daniel Cohen.
En 2008, il est le Brutus d'Astérix Aux Jeux Olympiques, il participe aussi aux films Les Randonneurs à Saint Tropez, la suite du premier volet, plus de 10 ans après et Louise-michel.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Giuglio 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines