Magazine Conso

Articles déco en terre cuite; fabrication vase et assiette

Par Ghislain

Assiette en terre cuite et vase en terre cuite: origine

.

Et c’est repartit pour compléter notre catégorie dédiée aux origines de nos produits équitables avec aujourd’hui la présentation de Assitan Doumbia qui est à l’origine de nos vases en terre cuite ainsi que de nos assiettes en terres cuites.

Assitan Doumbia est une ancienne ouvrière de l’usine de céramique du Mali qui a fait faillite il y a de nombreuses années. Elle exerce son métier dans la concession familiale, aidée de ses fils Drissa, Amadou et Kassim, et de deux autres femmes de la famille.

Ses fils, potiers avertis, reprendront le flambeau de l’affaire familiale, mais tant que “la vieille” sera là, c’est elle qui dictera la marche à suivre! Le quartier de Sabalibougou où elle loge est un quartier nouvellement loti de Bamako, donc en pleine structuration. Sa maison a été détruite en 2000 en vue du passage d’une route sur son emplacement. Son activité lui permet donc de financer la construction de sa concession.

Inspirée des productions des usines de céramique, elle réalise des produits variés d’utilisation courante au Mali comme les canaris ou les vases en terre cuite, ou plus occidentalisés comme les assiettes en terre cuite, les tajines, les appliques de lampe…Tous ces produits sont le fruit de son imagination et de son expérience.

Elle écoule sa production sur le marché local des particuliers et professionnels( grands hôtels notamment), ainsi qu’à l’exportation pour quelques clients sporadiques.

Fabrication des objets en terre cuite:

Traditionnellement, la femme du forgeron est potière. Les petites filles commencent leur apprentissage dès l’âge de dix ans. La poterie se pratique surtout en saison sèche et chaude, lorsque la terre sèche et durcit mieux.

La plupart des potières travaillent sans l’aide d’un tour, à main nues et à la force des bras. L’argile, recueillie près du marigot, est divisée en autant de morceaux que de poteries à fabriquer.

La potière pose la boule de terre sur une jarre inutilisée, posée à l’envers sur le sol, et la travaille avec ses mains ou à l’aide d’une pierre plate afin de lui faire épouser la forme de la jarre. Elle utilise un filet à grosses mailles pour dessiner un léger motif sur la jarre.

Elle recouvre l’argile ainsi modelée de cendres de bois et dépose le tout au soleil. Elle reprend ensuite la poterie pour réaliser le “col” et les finitions à l’aide de morceaux de calebasse , de petits bouts de bois et autres outils rudimentaires. Les potières Maliennes utilisent pour colorer leurs canaris des décoctions végétales, ainsi qu’une technique proche de celle du racou.

Pour donner la couleur noire par exemple, la potière jette des graines de mil qui prennent feu sur la poterie brulante. Pour ajouter un vernis, la potière armée d’un petit balais de fibres végétales badigeonne la poterie de décoctions végétales diverses( feuilles de néré..)

Cette aisance à manipuler le feu et des objets brulants, ainsi que la patience que nécessite la fabrication des poteries font des potières des femmes fascinantes et d’une remarquable sagesse.

Entretenir des objets en terre cuite:

Toutes ces céramiques sont naturellement poreuses mais totalement étanches grâce au vernis végétale qui les recouvre.

Avant la première utilisation, il est néanmoins conseillé de faire tremper dans de l’eau froide chaque poterie pendant quelques heures , afin d’évacuer l’air capturé dans la terre.

Pour les nettoyer, le lave vaisselle est déconseillé.

Il est en revanche possible de les faire bouillir une dizaine de minutes dans de l’eau( tous les 2 ou 3 mois selon l’utilisation) afin de faire disparaitre toutes les impuretés pouvant rester d’un lavage à l’éponge.

Découvrez d’autres conseils utiles pour profiter pleinement de votre artisanat>>


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ghislain 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines