Magazine Société

HORTEFEUX touché par le divin.....

Publié le 18 février 2009 par Zelast

LIBERATION 17/02/09


La vocation d’Hortefeux

Jacques Dejean   psychosociologue.

sA la veille du sommet social du 18 février, on est en droit de se demander si M. Hortefeux avait vraiment vocation à diriger le ministère des Affaires sociales. C’est sans doute ce qu’a estimé le président de la République, lui qui semble particulièrement fasciné par ce terme de vocation : lors de son discours de Latran, n’a-t-il pas déclaré aux religieux qui lui faisaient face : «Nous avons au moins une chose en commun : la vocation»?

En ministre fidèle, son ministre de l’Immigration écrivait il y a deux mois aux évêques et leur parlait aussi de vocation. Mais c’était de celle des sans-papiers ; il la définissait ainsi : « L e principe qui guide ma politique en la matière : tout étranger en situation irrégulière a vocation à être reconduit dans son pays d’origine.» Qu’une personne parle elle-même de sa vocation, de l’appel qu’elle estime avoir reçu (de Dieu ?), on le comprend. Mais comment un homme politique peut-il se faire l’interprète de la vocation de milliers de personnes qu’il ne connaît pas et qui lui sont étrangères ? C’est pourtant ce que faisait déjà en 2006 l’actuel président quand il parlait de la «vocation à être expulsés» des «étrangers qui travaillent illégalement». En plus de se croire appelé par Dieu comme les religieux, le chanoine de Latran serait-il persuadé qu’il est l’interprète de la volonté divine ? Et comment un ministre peut-il écrire aux évêques pour décréter que des gens, ayant quitté leur pays à cause de la pauvreté, de la guerre, des persécutions ou d’un manque de démocratie, sont appelés à ne pas vivre dans les pays riches, mais qu’ils sont appelés - c’est leur «vocation» - à «être reconduits» vers la pauvreté, la guerre, les persécutions ou le manque de démocratie ? Quand on sait que dans la même lettre, le- dit ministre assurait les évêques de sa propre «attention à la personne humaine», n’est-ce pas le comble du cynisme ? On sait de quelle façon cet homme a répondu à l’appel de son président comme ministre de l’Immigration.

Reste à savoir de quelle façon il va maintenant réaliser sa «vocation» de ministre des Affaires sociales.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zelast 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine