Magazine Société

Le témoignage accablant d'un Guadeloupéen tabassé par les CRS

Publié le 18 février 2009 par Cguittard @cguittard
18 fév 2009 Par mediapart source et suite de l'article Maguy Day

Le témoignage accablant d'un Guadeloupéen tabassé par les CRS

Le professeur de philosophie Alex Lollia, également membre du collectif guadeloupéen contre l’exploitation outrancière LKP (Liyannaj Kwont Pwofitasyon) témoigne des violences perpétrées, lundi 16 février, par les CRS, dans ce département d’Outre-mer où les manifestations prennent une ampleur inédite. Il témoigne, dans une lettre ouverte, de la dérive de forces de police qui n’étaient pas seulement venues lever les barrages mais aussi, selon ce qu'il dit avoir entendu, pour «casser du nègre» © RCI Guadeloupe

Voici la lettre qu’Alex Lollia a diffusé depuis sa chambre d’hôpital de Pointe-à-Pitre:

«AU PEUPLE MOBILISE!

Chers Camarades, du Centre Hospitalier de Pointe-à-Pitre, je vous adresse ces paroles pour vous rassurer sur mon état de santé. Je suis obligé de rester à l’hôpital puisque je souffre de lésions cervicales et de complications cardiaques consécutives à la violence des coups qui m’ont été portés par les forces de police. Ma date de sortie n’a pas encore été indiquée mais même si mon corps est atteint, mon esprit reste parfaitement intact et je pense que cette épreuve a encore augmenté ma lucidité et ma détermination.

J’étais comme beaucoup d’autres camarades en lutte sur le terrain et notre démarche était pacifique: c’est celle qui a été définie par le LKP. Je suis un combattant aux mains nues! Or en face de nous, les forces de police n’ont pas hésité à nous agresser sauvagement.

Avec des camarades de l’UGTG et de la CTU, nous faisions tout pour calmer le jeu et encadrer les manifestants qui étaient pour la première fois venus nous apporter leur soutien. Nous avons vu tomber sur nous une véritable tornade de coups de matraque alors que nous avions déjà quitté les abords de la route nationale. Lesmamblo (gendarmes) nous ont pourchassés dans les ruelles de Belle-Plaine et même dans la mangrove, ils n’ont pas abandonné leur traque.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cguittard 1811 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine