Magazine Assurances

Une première en correctionnelle, le procès de l’explosion de l’usine AZF sera filmé

Publié le 18 février 2009 par Aurélia Denoual

Le procès qui s’ouvre le 23 février sera un procès hors normes, par le nombre de plaignants et celui des parties civiles alors que Total, se substituant à sa filiale Grande Paroisse qui exploitait l’usine AZF de Toulouse, a reconnu sa responsabilité civile ce qui a permis d’indemniser les victimes pour un coût de près de 2 milliards d’euros.

Pour tenir compte de l’importance et de la longueur des débats, le tribunal sera composé de 5 magistrats au lieu des 3 habituels et le ministre public aura deux représentants au lieu d’un seul.

Total ayant toujours refusé d’admettre une faute quelconque des exploitants de l’usine et les experts, d’expertise en contre-expertise, n’ayant pas réussi, à se mettre d’accord sur les causes de l’explosion, c’est la justice qui aura le dernier mot : Res judicata pro veritate habetur.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte