Magazine Photos

Réflexions de Patricia Laranco.

Par Ananda
Je ne sais si l'esprit est réellement indépendant du corps.
Ce que je sais, en revanche, c'est que la conscience implique une prise de distance, de recul, une sorte d'éloignement. Qu'elle suppose que l'on dépasse l'état d'immersion dans le ressenti brut, et dans ce qu'il implique de connaîssance immédiate, dense, directe, de plénitude dans la connaissance.
Et la conscience finit par s'enfermer dans sa propre logique.
Elle finit par devenir une entité dotée d'une forme d'autonomie.
Losque la conscience s'éveille, c'est avec un douloureux sentiment de manque.
Le monde lui est opaque car, en quelque sorte, elle en a "divorcé".
En général il n'y a rien de moins intéressant que ceux qui veulent "jouer les intéressants".
Tu ne me connais pas.
Je ne te connais pas.
Car l'être est abyssal.
Nous sommes tous des icebergs aux parties émergées.
Parfois, du coup, me saisit l'angoisse profonde de l'immonde superficialité que je montre, que j'exhibe. Du simulacre de visage que j'offre au monde.
Mon visage m'échappe en son ubiquité.
Je suis toujours posée à côté de moi-même.
C'est peut-être pour ça que je n'aime pas qu'on me regarde. Lorsque l'on me regarde, la gêne m'envahit. Une gêne que je ne peux maîtriser, qui me submerge.
Je suis comme les particules quantiques : trop mobile. A peine m'a-t-on regardée que l'on me perd.
Mes ailleurs battent la campagne, insaisissables.
Apprendre à vivre avec soi-même.
N'est-ce pas l'exercice le plus dur ?
Cela rassure toujours les gens : de s'imaginer nous connaître.
On me dit "c'est très important". Mais moi, je n'y crois qu'à demi.
Qu'est-il d'important en regard de notre manque d'importance ?
En regard de la briéveté déconcertante de nos vies mêmes ?


P.Laranco

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Aphorismes et réflexions.

    Plus les gens résolvent de problèmes, plus de nouveaux problèmes surgissent. Quand entendra-ton l'être humain se déclarer enfin SA-TIS-FAIT ? S'interroger. Ne... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Réflexions de Patricia Laranco.

    La vie est un long laps de temps. Il faut en faire quelques chose. En quelque sorte, remplir son vide. Comme on remplit une pièce de meubles. La vie. On ne... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Patricia Laranco : réflexions.

    Pauvres de nos vies, qui oscillent sans discontinuer entre l'enflure de l'ego et le doute (légitime) quant à l'importance que nous pouvons avoir ! La vie se... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Gérard PARIS, à propos de la poésie de Patricia Laranco.

    Le ressac onirique et cosmique. "C'est au moment où l'on se figure le moins que tout est joué que la scène abolit les masques" A la recherche d'un lieu focal... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Réflexions.

    En tant que prisonniers de nos sens et de notre pensée, de notre perception, il est légitime que nous ramenions tout à notre réalité humaine. Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Patricia Laranco

    POEMES D’HIVER. I - La nuit tombe déjà : paysage profond voué au silence aigu et immense du froid : l’on sent la dépossession, le vide de l’air et l’on pense à... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Patricia Laranco.

    MOI-MÊME.     Je vis avec moi-même – des fois, moi-même me dit : je ne te reconnais pas – je ne me reconnais... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines