Magazine France

Rolex

Publié le 18 février 2009 par Malesherbes
Dans l’attente de la déclaration télévisée de notre Président, je relève dans le Canard enchaîné d’aujourd’hui 18 février cette phrase prononcée par Jacques Séguéla sur France 2 : « Si, à 50 ans, on n’a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie. ». J’ai cherché, et trouvé, sur Dailymotion, l’enregistrement vidéo de cet entretien. Je pensais que M. Séguéla avait lancé cette phrase comme une boutade, pour plaisanter. Mais non, il me semble qu’il était tout ce qu’il y a de plus sérieux. J’ai donc d’abord eu une pensée pour ces millions de malheureux qui ont raté leur vie.
Puis, je me suis souvenu de ce que John Stuart Mill écrivait en 1861 dans son ouvrage De l’Utilitarisme : « Il vaut mieux être un homme insatisfait qu’un cochon satisfait, plutôt Socrate insatisfait qu’un fou satisfait ». L’évidente satisfaction de l’artisan du bonheur conjugal de notre Président le place devant deux options, puisse-t-il bien choisir !
J’ai aussi entendu, au cours d’un entretien télévisé, Jean-Louis Trintignant rapporter un mot de Jean Carmet : « un type qui pense qu’il est arrivé, c’est qu’il n’allait pas loin ». Déduisez-en vous-mêmes quel sommet a atteint M. Séguéla. Ferait-il partie du cercle des intimes de Nicolas Sarkozy ?
Sur le mode humoristique, je songe aussi à l’histoire de cet homme, au sommet de la réussite, qui conduit une splendide voiture décapotable, la glace avant baissée, le bras gauche nonchalamment passé à l’extérieur de la portière. Un fou du volant, roulant en sens inverse, le croise de trop près à vive allure et arrache le bras imprudemment exposé. L’ (in)fortuné blessé hurle alors : « Ma Rolex, ma Rolex ! »

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Malesherbes 59 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte