Magazine Cinéma

Espion(s)

Par Geybuss

ESPION(S), de Nicolas SAADA
Espion(s)
Synopis : Vincent, un jeune homme brillant mais refermé sur lui-même, travaille comme bagagiste dans un aéroport et refuse le parcours tracé que lui offraient ses études. Avec son collègue Gérard, Vincent a l'habitude de voler dans les valises avant leur embarquement en soute. Alors qu'il fouille un bagage diplomatique, Gérard meurt brutalement suite à une explosion. Le propriétaire de la valise, un diplomate syrien, récupère le bagage avant de disparaître. Vincent est alors coincé par la DST qui lui propose un marché : lui éviter la prison et collaborer avec les services secrets français et anglais pour retrouver les hommes impliqués dans l'explosion. L'enquête conduit Vincent à Londres, qui, sous une fausse identité, essaie de se rapprocher d'un homme d'affaires anglais, Peter Burton, apparemment manipulé par les services secrets syriens. La DST et le MI5 poussent alors Vincent à séduire l'épouse de Burton, Claire, une française au caractère fragile. Vincent se rapproche de la jeune femme et la manipule pour la forcer à collaborer avec le MI5. Déstabilisé par les enjeux de la mission, Vincent va être bientôt rattrapé par ses sentiments.
Avec Guillaume Canet, Géraldine Pailhas, Hyppolite Girardot
Mon humble avis : Comme j'avais envie de voir ce film ! La preuve, 3 séances de cinéma en 4 jours ne m'étaient pas arrivées depuis des années. Mais hélas...
L'intrigue est pourtant bien construite, l'idée de départ assez originale et le film commence sur des chapeaux de roue. On est en plein vif du sujet dès la deuxième minute. Mais ensuite, tout ralentit et nombre de clichés s'accumulent. Le film manque cruellement de rythme et d'action. Le publique tremble à peine lors de quelques scènes. Même la crédibilité fait parfois défaut. En effet à un moment du film Vincent (Guillaume), le bagagiste, se retrouve avec un flingue à la main (et sans aucune formation, comme s'il s'agissait d'un pistolet à eau), combat des terroristes certainement surentraînes. Vincent manie le flingue avec autant d'aisance que ses cigarettes et son briquet...Et comme Vincent est le héros, forcément, il doit gagner. Et pourtant, je suis plutôt du genre bon public. Heureusement que Guillaume Canet est là, atout charme et normalement gage de qualité d'un film maintenant. De même, le film est prétexte à quelques balades plaisantes dans les rues et l'ambiance Londoniennes. J'espérais voir un super bon thriller, j'ai vu un vague film d'espionnage pas déplaisant mais décevant, un film noir qu'éclaire heureusement Géraldine Pailhas, toujours pleine de grâce !
Je vous mets tout de même une petite bande annonce, (qui reprend quelques moments palpitants du film) vous vous ferez votre avis car après tout, je vous rappelle qu'il ne s'agit au dessus que de mon humble avis...


Espion(s)

  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Mon espion préféré

    espion préféré

    L'histoire Après deux années passées à l'étranger comme correspondant du FBI, Henry rentre chez lui pour intégrer l'antenne locale de Shreveport. Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, CULTURE
  • [couv] Générique(s) (janv-fév 09)

    Cela ne fait pas longtemps que j'achète du magazine basé sur le monde de la tv. La plupart du temps, je suis au courant des divers séries que le magazine... Lire la suite

    Par  Missacacia
    CINÉMA, CULTURE, SÉRIES
  • Espion(s)

    Espion(s)

    L'histoire Vincent, un jeune homme brillant mais refermé sur lui-même, travaille comme bagagiste dans un aéroport et refuse le parcours tracé que lui offraient... Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, CULTURE
  • Espion(s) & Slumdog millionaire

    Il FAUT aller voir Espion(s) avec Guillaume Canet. Non pas car ma sœur en est le producteur, quoique pour certains ce soit une condition suffisante, mais surtou... Lire la suite

    Par  Antoinehl
    CINÉMA, CULTURE
  • Espion(s)

    Espion(s)

    Cinq ans qu'on attendait le premier long de Nicolas Saada, excellent critique et auteur en 2003 du court-métrage Les parallèles, petit chef d'oeuvre avec déjà... Lire la suite

    Par  Rob Gordon
    CINÉMA, CULTURE
  • Espion(s): Bond, Jean Bond

    En salles. Vincent (Guillaume Canet) porte la barbe comme l'étendard de son indépendance. En butte aux règles qui régissent notre société et malgré ses études... Lire la suite

    Par  Cineblogywood
    CINÉMA, CULTURE
  • Espion(s): Bond, Jean Bond.

    En salles. Vincent (Guillaume Canet) porte la barbe comme l'étendard de son indépendance. En butte aux règles qui régissent notre société et malgré ses études... Lire la suite

    Par  Cineblogywood
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines