Magazine Culture

Sainte-Rose, la ville natale d'Alexandre Privat d'Anglemont

Par Bernard Vassor

Par Bernard Vassor

"J'ai planté ma tente sur les bords de la Seine; je veux mourir au milieu de ce peuple français que j'aime tant"

PRIVAT PORTRAIT 99.jpg
Alexandre Privat d'Anglemont, né d'une famille de couleur, riche et considérée. ............ Comme Sébastien Mercier, Privat héritier de Pierre Gringoire et de François Villon a écrit des livres avec ses jambes. Alfred Delvau J'ajouterai noctambule comme Restif de la Bretonne Chaque fois que j'entend le nom de Sainte-Rose qui est aujourd'hui dans l'actualité, je ne peux m'empêcher de penser à ce personnage oublié de l'histoire, même des Sainte-Rosiens.  J'avais il y a quelques années recherché sa sépulture au cimetière Montmartre où son corps avait été déposé lors de ses funérailles le 19 juillet 1859.Au cimetière, à la Conservation, nulle trace de notre historien des bas-fonds et des petits métiers de Paris, l'ami de Baudelaire, de Balzac, Dumas etc.. (article Privat s'embête) . Après beaucoup d'insistance, et grâce à la gentillesse d'une employée du cimetière, nous avons appris que le corps, après avoir été déposé, avait été repris par la famille de Privat, et transporté pour être inhumé à Sainte-Rose en Guadeloupe. Voici ce qu'en dit son ami Alfred Delvau : "Où est-il né ? De qui est-il né ? Il est né dans le coin le plus poétique de la plus poétique des Antilles, il y a quarante ans de cela" Delvau pose la question sur ses origines, mais préfère ne pas y répondre.
cochinat le gray hauteur.jpg
Victor Cochinat, magnifique photo de Gustave Le Gray ....... Son ami Victor Cochinat,Guadeloupéen comme Pivat, a beaucoup moins de retenue, il précise : "Alexandre Privat d'Anglemont naquit à Sainte-Rose, village situé à la Guadeloupe, colonie française, vers l'an mil huit cent quinze, d'une famille de couleur riche et considérée. "Ayant perdu son  père et sa mère, il resta sous la tuelle de son frère aïné, qui gérait alors une sucrerie, laissée à Sainte-Rose par le chef de famille. Ce frère qui tenait lieu de père selon l'usage des familles aisées de l'île, l'envoya à Paris, afin que l'enfant reçut une éducation purement française. Alexandre fut placé au collège HenriIV, et, après l'achèvement de ses humanités, prit des inscriptions à l'Ecole de médecine. Mais la fréquentation des artistes et de la bohème, fit que la faculté ne le retint pas longtemps sur les bancs de l'amphithéâtre" Lancé dans le monde interlope des cabarets, des cénacles, des asiles de nuit quand il ne lui restait plus un sou quand il avait dépensé la pension mensuelle que son frère lui faisait parvenir. Il fréquentait tantôt Victor Hugo et la fine fleur des lettres françaises, puis le lendemain, les cabarets louches des halles fréquentés par des voleurs et des souteneurs. Obligé par son frère, il dût se rendre à Pointe-a-Pitre pour signer chez un notaire un compte de tutelle. Alexandre le signa, et rembarqua le lendemain à bord du "paket" à voile qui retournait en Angleterre. Il était resté en tout 23 heures à la Guadeloupe. Revenu à Paris il continua son existence où la pauvreté succédait à l'opulence. Il écrivait et donnnait des vers dans des journaux aussi différents que "Le Corsaire", "le Mousquetaired'Alexandre Dumas", le "Paris" du marquis de Villedeuil en compagnie des frères Goncourt" à "La Revue de Paris", au "Figaro" et bien d'autres comme le grand journal "Le Siècle"! Il a succombé à la Maison de Santé Dubois, rue du faubourg Saint Denis des suites d'une "phtisie pulmonaire"le mercredi 18 juillet 1859. Une foule d'écrivains et d'artistes suivirent le cortège funèbre selon ses recommandations expresses, de la rue du faubourg Saint-Denis au cimetière Montmartre. Parmi ceux-ci, Henry Murger, qui lui aussi fit exactement le même parcours dans les même conditions, quelques temps plus tard.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Alexandre Hollan

    Couleur – lumière Manger la lumière. (25.2.98) Les couleurs ont des moments de grande joie, sautent loin et font vibrer toute la peinture sur leur passage. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Alexandre Hollan

    Né à Budapest en 1933, le peintre Alexandre Hollan vit à Paris depuis 1956. Dès cette époque il prend l'habitude de s'isoler une partie de l'année dans le Sud d... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Poezibao infos (Concernant Alexandre Hollan)

    En complément au choix de textes d’Alexandre Hollan pour l’anthologie permanente du 6 novembre, cette invitation Tschann Libraire invite à rencontrer Alexandre... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Alexandre Dalivoust

    Toutes les photographies, Alexandre Dalivoust©Basé à Paris. Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Vive Sainte Cécile !

    Concert mardi 20 janvier à la salle Pleyel. Un programme dédié à Sainte Cécile, patronne des musiciens, et interprété par les Musiciens du Louvre-Grenoble,... Lire la suite

    Par  Philippe Delaide
    AUTRES MUSIQUES, CONSO, CULTURE, MUSIQUE
  • Peinture romantique avec Alexandre Cabanel

    Naissance de Venus Pour conclure sur ce week-end de St Valentin, je vous propose du Cabanel… Ben voui ! Et pourquoi pas ? Un peu d’histoire de l’art ne fait... Lire la suite

    Par  Hocvolo
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Sainte colette

    Vierge, Réformatrice des Clarisses (1380-1447) Nicolette, par abréviation Colette, était fille d'un charpentier de Corbie, en Picardie; elle reçut ce nom parce... Lire la suite

    Par  Jeunenormandie
    CULTURE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines