Magazine Culture

James Bond et la famille

Publié le 19 février 2009 par Rendez-Vous Du Patrimoine

Bond, James Bond est bien connu pour ses succès féminins. Et si tout cela cachait autre chose ?
Dans le film "Au service secret de sa Majesté" (1969), l'espion britannique prend l'identité d'un généalogiste-héraldiste pour s'approcher de l'abominable Blofeld et le neutraliser alors que celui-ci projette l'extermination de la planète.
Blofeld se pique en effet de devenir "comte de Bleuchamp" en reprenant le titre d'une famille d'Augsbourg, ce qui est du dernier snobisme au yeux de Bond.
Capable de tout (quand on veut détruire l'humanité, n'est-ce pas...), Blofeld en est même arrivé à se couper les lobes des oreilles pour retrouver artificiellement la particularité physique de cette famille ancienne.
Il adopte aussi un blason (ci-dessous) dont la devise "Arae et foci" signifie "les autels et les foyers".

Il s'agit paradoxalement, (pour un tueur planétaire), d'une allusion au discours de Cicéron consacré à la maison : "Qu'y a-t-il de plus saint, de plus inviolable aux yeux de la religion que la maison d'un citoyen ? Là sont ses autels, là ses foyers, (Hic arae sunt, hic foci...), là ses dieux pénates, son culte, ses fêtes, ses cérémonies religieuses. C'est un asile si sacré pour tous que l'on ne peut sans impiété en arracher personne..."
Le blason en question figure dans son abri alpin en bonne place et, comme il convient, au dessus de la cheminée.
Sans faire une analyse psycho-critique trop sommaire de ce film et de ses non-dits, il est interessant de constater quand même que derrière les folles poursuites, les explosions et les assassinats à l'échelle mondiale, chacun aspire au fond à glorifier son foyer : l'affreux Blofeld en rêve implicitement en cherchant des racines sur son blason cicéronien et Bond, déguisé en Sherlock Homes, pour le compte du Conseil royal d'héraldique, découvre l'amour et finit, à l'issue du film, par ... se marier, avec l'espoir de fonder une famille : trois filles et trois garçons ! Espoir déçu (ceux qui ont vu le film sauront pourquoi), ce qui explique sans doute la suite.
Inattendu, non ?
Merci pour votre lecture ! Thank you for reading !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rendez-Vous Du Patrimoine 77 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine