Magazine Bébé

J'me sens pas belle...

Publié le 19 février 2009 par Mummyrocks
1810073518_1.jpg

Oui, bon ben, ça n'a rien à voir avec les kilos en plus (je ne leur en veux pas, ils sont là pour une bonne raison). Je suis en colère après les industriels du textile. Ils se fichent de nous (et encore je suis polie). Marre des vêtements de grossesse inabordables. Il y a une certaine Véronique (celle qui... fait des supers fringues) mais à 100 euros le top, c'est non, non et renon. C'est juste pas possible (je parle comme le jury de la Nouvelle Star).

Y'a aussi la grande distri : sur le papier, c'est génial, prix très avantageux pour les pantalons (c'est surtout après eux que j'en ai) à 20 ou 30 euros, mais alors, double zéro. Kiabu (pas moi !) et ses élastiques qui descendent et vous forcent à montrer votre nombril à tout le monde, sans oublier les trous sur les côtés des ceintures élastiquées, après à peine un mois d'achat. A tel point que je dois demander sa ceinture noire à Monsieur pour faire tenir le tout et comme ça arrive au niveau des hanches, c'est presque trop serré et c'est Monsieur qui part au boulot avec le pantalon qui descend (dangereux, hein ?).

Côté vpc, c'est pas le top non plus, l'âne vert censé habiller petits et grandes, fait pareil. Au bout d'un mois de pantalon, on se retrouve quasi les fesses à l'air dans la rue car l'élastique descend alors qu'une fois de plus c'est pas voulu (il fait froid et ça le fait pas). Alors, c'est sympa tout ça mais ajoutez à ça des cernes (bah oui), le cheveux grassouillet (se laver les cheveux quand on est crevée, c'est la corvée), le manteau qui ferme plus et on dirait Zézette du PNEUO (vous avez tous compris Père Noël est une ordure). Et puis il y a toujours quelqu'un pour vous dire : "Comme vous avez l'air fatiguée, aujourd'hui".

De plus, je bosse à la maison et j'ai des gros chaussons canadiens en moumoute (top contre le froid mais moyen sexy). Moi qui m'étais juré de toujours faire bonne figure, je sens bien que je fais plus le poids (façon de parler, car sur la balance, je le fais). Mon mari travaille dans le marketing (ça veut dire belles nanas qui s'habillent Muje ou Comptoir des Cantonniers...) et moi, j'ai le jean dans les chaussettes (les moches, de tennis), le brushing défait (je sais pas faire) et les pantoufles au pied. Comme je suis pas une pro de la cuisine, manque plus que je lui fasse un plat tout fait et là, c'est la cata...

Il faut contre-attaquer ! J'ai trouvé, tant bien que mal, des solutions :

  1. acheter de nouveaux chaussons (ballerines argent disco 5 euros au bazar, héhé, chez moi c'est la Cloclomania toute la journée)
  2. mettre de côté les fringues qui vont plus (un carton à la cave), comme ça le choix est vite fait le matin...
  3. trouver une boutique sympa où quelqu'un a envie de vous conseiller. Ce qui arrive encore dans les petits commerces. J'ai trouvé un petit magasin à Antibes (près de chez moi, j'avais jamais été voir) qui vend des fringues pour tous (parce que les fringues de grossesse, j'en ai un peu assez faute d'avoir trouvé des bien). J'ai acheté des tuniques, des leggings et je pense que je vais commencer à ressembler à quelque chose. C'est pas de la tarte de trouver des trucs qui vont dans des boutiques pour tous car y'a toujours un endroit où ça coince.
  4. Demain, je serai présentable pour servir son surgelé à mon homme et peut-être même que je lui ferai la cuisine (au moins, je ne lui servirai pas de soupe à la grimace !)

Mesdames, vous avez trouvé d'infaillibles bons plans look pendant votre grossesse ? Astuces fringues, coiffure etc ! A vos claviers !

Messieurs, votre femme vous a étonné pendant sa grossesse car elle avait un look particulièrement sexy ? A vos claviers aussi !

Crédit photo : www.images-blog.net


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mummyrocks 597 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte