Magazine

Oasis au Zénith de Toulouse le 17/02/2009

Publié le 19 février 2009 par Forchibrator
Oasis au Zénith de Toulouse le 17/02/2009

Publié le 19/02/2009 imprimer envoyer ŕ un ami A A+ A++


Oasis au Zénith de Toulouse le 17/02/2009

Le fameux groupe des frangins Gallagher sont passés dans la ville Rose et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont laissé des traces. Remember…
Il est 19h et des brouettes quand le petit reporter de ShotActu se pointe dans le plus grand Zénith de France (eh oui, le Zénith de Toulouse a la class’ !). Les vigiles ŕ l’entrée sont méticuleux : pas de bouteilles, pas d’appareils photos… Et interdiction d’aller dans les gradins quand on a une place debout. Pas grave ! Quand on a les sens aussi affűtés que tout bon reporter, on trouve toujours le moyen de gruger. Les escaliers feront l’affaire ! De lŕ, la vue est splendide. On aperçoit quelques stars locales (le chanteur des Jocks, le bassiste des Meltintone…), le tout Toulouse rock’n’roll s’est réuni ce soir. Sur scčne, les Free Peace entament leur set quelque peu ennuyeux. Ce trio anglais a de la voix mais peut-ętre pas assez de technique (ou alors c’est le tract, allez savoir) puisqu’il se rate sur plusieurs intro. La foule compact semble quelque peu hermétique ŕ leur rythme’n’blues psychédélique. Faut dire que leurs longues plages expérimentales ne se prętent pas tellement ŕ la situation, ni ŕ l’ambiance. Heureusement, leur prestation ne dura qu’une quarantaine de minutes, juste assez pour se préparer psychologiquement ŕ l’arrivée, ô combien attendue, d’Oasis.
Oasis au Zénith de Toulouse le 17/02/2009

Aprčs une interminable attente lors du changement de plateau avec une musique beaucoup trop forte en fond sonore, Oasis entre en piste et c’est parti pour plus de 2h30 de spectacle. Et spectacle, c’est le mot ! Quatre écrans géants sont disposés sur le mur du fond. Oasis a sorti le grand jeu. Un jeu de son et lumičre qui aurait fait pâlir Jean-Michel Jarre.
Liam et Noël entrent les premiers, suivis de prčs par leurs trois acolytes. Le quintette originaire de Manchester commence ŕ foutre le feu sans préliminaires. Liam, tout de noir vętu, lunettes de soleil vissées sur le nez, chante comme personne męme si en vieillissant le cadet des deux frčres a perdu quelques octaves. Il adopte des postures Ť viriles ť (jambes écartées, torse bombé le tout en affichant des airs de propriétaire) ce qui lui donne un petit air comique. Noël, quant ŕ lui, enchaîne les solos sans fioriture. L’aîné Gallagher est, certes, moins troublion que son petit frčre mais il reste tout de męme fidčle ŕ sa réputation de fouteur de merde en lançant un Ť Je vous emmerde moi aussi ! ť juste aprčs une intro ratée. Le batteur, quant ŕ lui, fait bien son job. Le bassiste et le deuxičme guitariste dansent prčs des amplis quand Liam est sur scčne, mais quand celui-ci s’éclipse lorsque vient le tour de Noël de pousser la chansonnette, ceux-ci n’hésitent plus ŕ arpenter la scčne. C’est qu’il inspirerait presque de la terreur ce Liam !
Oasis enchaînent les tubes, aussi bien de leur dernier effort Dig Out Your Soul, que de leurs plus anciens albums. Ť Wonderwall ť sera chantée par prčs de 8 000 personnes, qu’on n’entendait presque plus Liam chanter. Ť Leyla ť fera également son petit effet.
Oasis au Zénith de Toulouse le 17/02/2009

Les Anglais sont venus en masse pour assister ŕ ce fameux (et fabuleux) concert d’Oasis. On a ouď dire qu’en Angleterre, les concerts, c’est du grand n’importe quoi. Pas de rčgle, pas de législation. Parait que les Anglais en concert c’est quelque chose. Et bien, on pourra le confirmer, puisque de tous les côtés, des Anglais gueulent, répondent ŕ Liam lorsqu’il parle d’un vélo (Ť Bike ť), et c’est ŕ ce moment lŕ, que le petit reporter se dit dans son fort intérieur qu’il Ť va falloir faire des progrčs en anglais ť.
Mises ŕ part les tentatives de communication avec le public de Liam, Oasis nous sert une prestation digne des plus grands. Cela fait maintenant plus de quinze ans qu’Oasis existe, plus de quinze ans qu’il se revendique Ť le meilleur groupe du monde ť en dénigrant les autres (les Kaiser Chiefs ont récemment fait les frais des provocations Gallagher en se faisant traiter de groupe Ť middle of the road ť), mais ce soir Oasis est ŕ la hauteur de ce qu’il prétend ętre. Faut dire qu’ils en ont fait des tournées, des concerts, des festivals… Ils sont rodés. Mais aprčs avoir foutu le feu, ils calment le jeu en sortant les guitares acoustiques histoire de nous tirer une petite larme ŕ l’œil. Séquence émotion. Les violons ne sont pas lŕ mais c’est tout comme. Noël chante avec douceur. C’est beau ! Mais Liam revient histoire de dire Ť c’est moi la star, ne me vole pas la vedette ť. Ť Cette chanson est la derničre ť dira-t-il, męme si personne ne le croyait vraiment. Et pour cause, quand y’a concert, il y a rappel ! Et Oasis, reviendront en grands princes nous jouer les ultimes chansons. Puis, ils saluent un zénith en transe. C’est la fin. On a du mal ŕ réaliser mais les vigiles nous gueulant des Ť On ferme ť nous font quelque peu redescendre sur terre.
Set list : Fuckin' In The Bushes / Rock 'N' Roll Star / Lyla / The Shock Of The Lightning / Cigarettes & Alcohol / The Meaning Of Soul / To Be Where There's Life / Waiting For The Rapture / The Masterplan / Songbird / Slide Away / Morning Glory / Ain't Got Nothin' / The Importance Of Being Idle / I'm Outta Time / Wonderwall / Supersonic / Don't Look Back In Anger / Falling / Down / Champagne Supernova / I Am The Walrus
Dehors, c’est la folie, tout le monde se rue au stand T-shirt histoire d’acheter un bout de ce ręve qui s’éloigne petit ŕ petit.
Oasis a marqué les 8 000 esprits présents ce soir et on en gardera les séquelles toute notre vie.
Tient, celui-lŕ avec son T-shirt Kaiser Chiefs, il a pas peur…
Makizara

0 commentaire(s) sur cet article


Pseudo :

URL :

Commentaire :





    Vous pourriez être intéressé par :

    Retour à La Une de Logo Paperblog

    Ces articles peuvent vous intéresser :

    A propos de l’auteur


    Forchibrator 159 partages Voir son profil
    Voir son blog

    l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte