Magazine Asie

Ah! La bouffe...

Publié le 20 février 2009 par Tetedechat
Je ne pouvais pas parler de cette incroyable semaine, sans parler de bouffe. Nous avons été rassasié pour les 10 prochaines années!!! Comme vous le savez, en France le goût est très important, même le plat qui vous est servi est en général bien présenté, pour que vous puissiez deja savourer avec les yeux. Mais en Asie, ils s'en tapent! Et le goût n'est souvent pas à la hauteur des espérances, mais nous sommes des voyageurs et l'on s'est très vite conditionnés, aujourd'hui nous regardons plus le rapport nutritif, que le rapport gustatif (avec ses limites, bien sure!), l'important c'est d'être nourrie pour pas trop cher. Mais ma famille, elle vient ici en vacances, alors faire une croix sur la qualité gustative, c'était pas possible! Mon père nous a amené dans de très bon restaurants, dans des buffets à volonté où les gambas, crabes, sushis et dessert pleuvaient.
Même quand on à fait un japonais, s'en était un de grande qualité
Nous avons aussi eu droit au barbecue à volonté, vous choisissez vos coquillages, crabe ou gambas et on s'occupe de vous les griller.
Sans oublier la bouffe française, entre le fois gras, le saucisson ou encore le fromage que Papa et Rudy ont ramené (mangé en bord de piscine...)
Ou l'apothéose, "Le Bordeaux" restaurant français à Ho Chi Minh, le chef a vécu 14 ans en France, et il nous a régalé! Un vrai restaurant gourmet.
La première a être ravis de l'expérience, c'était Hihi, qui n'en revenait pas: "Ouha! la chance qu'on a!" elle ne se privait pas, je pense qu'a part mon frère, c'est elle qui mangeait le plus! Mon père fut vivement remercié, directement ou à travers moi (son français se limite à: "Bonjour, comment ça va?"...), comme vous pouvez le voir sur ces photos, elle était très heureuse de le rencontrer! Mais je pense que lui aussi.
Voila terminé pour le mode "luxe", Papa doit retourner en France et nous il est tant de revenir à la réalité.
Mon Père est loin d'être riche, je sais bien qu'il va falloir qu'il travaill
e dur pour renflouer ces 6 jours, mais tout ça n'était que pour nous faire plaisir, du "no limit" pendant une semaine, se fut une incroyable expérience et je ne le remercierai jamais assez, alors encore une fois: "Merci Papa".

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :